Chantiers en série sous le tunnel du Mont-Blanc

par | 29 Sep 2022

Gestionnaire du tunnel du Mont‑Blanc, le GEIE TMB injecte 48 millions d’euros pour remplacer une partie de la dalle et refaire les 11,6 km de chaussée.

Deux chantiers majeurs de génie civil se déroulent cet automne sous le tunnel du Mont-Blanc. Engagé le 29 août pour un achèvement prévu le 8 octobre, le premier concerne la rénovation de la dalle de roulement, la structure en béton sur laquelle circulent les véhicules. Conduit en semaine et de nuit – afin de limiter l’impact sur la circulation –, il porte sur le remplacement d’une section de 115 m au centre du tunnel.

« Sur une infrastructure de ce type, les dégradations constatées sont normales. Le programme de travaux que nous avons engagé en 2018 avait déjà permis de remplacer 550 m de dalle. Il s’est poursuivi en 2021 mais a dû être stoppé après la réalisation d’un tronçon de 380 m, suite à la découverte de matériaux contenant de l’amiante », rappelle Grégory Schwarshaupt, le directeur adjoint du GEIE TMB*, gestionnaire du tunnel transalpin.

Le chantier consiste à découper en rectangles de 2,5 m de long l’ancienne structure pour la remplacer par des éléments préfabriqués. Il mobilise une cinquantaine de compagnons qui progressent à raison de 5 m par nuit. « Intervenir dans un espace confiné, doté d’une seule entrée et une seule sortie, nécessite une organisation logistique très rigoureuse. Le planning des opérations est aussi très précis afin de garantir la réouverture du tunnel chaque matin », ajoute Grégory Schwarshaupt.

Rénovation de la chaussée

Les travaux de dalle devront se poursuivre dans les prochaines années pour remplacer encore 640 m de linéaire. Pour la période 2021-2022, ils représentent un investissement de 29 millions d’euros (M€) auxquels s’ajoutent les 19 M€ prévus pour la rénovation des 11,6 km de chaussée du tunnel.

Programmé entre le 17 octobre et le 7 novembre – la période la plus creuse pour le trafic transalpin –, ce deuxième chantier nécessite une fermeture totale de l’ouvrage à la circulation. Précédé par des diagnostics amiante complets, il mobilisera environ 150 personnes.

En service depuis la réouverture du tunnel en 2002, les enrobés actuels seront rabotés afin de dégager et, si nécessaire, réparer la partie supérieure de la dalle. Un complexe d’étanchéité sera ensuite posé puis les chaussées définitives seront mises en place.

* Le groupement européen d’intérêt économique associant l’ATMB, chargée d’exploiter l’autoroute et la route Blanches, et SITMB, son homologue italien.


Les travaux de la voûte à l’étude

La rénovation de la voûte du tunnel est le troisième grand chantier porté par le GEIE TMB. Un linéaire total de 1 200 m devrait être repris en 2023 et 2024, suite à la découverte d’une zone dégradée, quasiment au milieu de l’ouvrage. L’exploitant analyse actuellement les différentes solutions techniques possibles.
L’enjeu est notamment de limiter les périodes de fermeture du tunnel qui se traduiront par un report de trafic routier au tunnel du Fréjus. Depuis des mois, des voix s’élèvent en Savoie pour dénoncer la pollution à venir et demander une montée en puissance immédiate du ferroviaire.

Sophie Boutrelle

Crédit photo : Caroline Houal TMB

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ski : les ESF prennent le virage du “toute-saison”

À la veille de l’hiver, le Syndicat national des moniteurs du ski français fait le point et affiche ses ambitions pour 2023. Avec ses 17 000 “pulls rouges” (et 300 nouveaux diplômés par an) répartis dans 220 écoles, 2,5 millions de clients, 4 000 jeunes en...

LIRE LA SUITE

Ski alpin : un Critérium sans les dames

À Val d’Isère, la 67e Coupe du monde de ski alpin ne durera qu’un week-end, les 10 et 11 décembre, en l’absence des épreuves féminines, au grand dam de l’organisation. Le Critérium de la première neige de Val d’Isère ouvre traditionnellement le bal des épreuves de...

LIRE LA SUITE

Publicité