Et si le secret de la longévité d’une entreprise se résumait à une formule simple : ""«Oser changer pour conserver l’essentiel.» C’est en tout cas l’un des messages que souhaitait faire passer Jacques Chanut vendredi dernier pour les 90 ans de l’entreprise de bâtiment créée dans les années 1920 par ses aïeux venus de leur Auvergne natale, Julien et Gabriel-François. C’est dans une ambiance très conviviale que l’entrepreneur berjallien  mettait en avant les valeurs qui guident depuis près d’un siècle cette famille de bâtisseurs. Des valeurs partagées par tous les représentants du monde du BTP présents pour l’occasion, mais aussi par Pierre Gattaz, président du Medef, François Asselin, président de la CGPME, et François Rebsamen, ministre du Travail et de la Formation Professionnelle, venus en amis.
Ces valeurs, ce sont celles des entreprises familiales et patrimoniales du BTP «avec leurs qualités si particulières qui sont un ancrage profond et durable dans leur territoire, une taille raisonnable qui permet de se connaître et de s’apprécier, un attachement viscéral à des métiers et des compétences reconnues, une attention constante au respect de l’environnement et, bien sûr, des clients satisfaits et fidèles qui demeurent notre principale raison d’être», résumait Jacques Chanut. Retraçant l’historique de “Chanut Bâtiment”, il ne manquait pas de faire applaudir ses parents Annie et Paul, «à qui nous devons une grande part de ce que nous sommes aujourd’hui.» L’entrepreneur saluait également «le dévouement de collaborateurs fidèles, des compagnons en qui j’ai toute confiance.»

Avec les félicitations du ministre
""Acteur économique incontournable du Nord-Isère avec ses 100 salariés, bâtisseur reconnu de logements et de bâtiments industriels, l’entreprise Chanut a traversé les décennies contre vents et marées. Ce qui faisait l’admiration du maire de Bourgoin-Jallieu, Vincent Chriqui, et du nouveau président du Conseil départemental, Jean-Pierre Barbier, qui faisait remarquer : «Voilà une entreprise qui a su s’adapter au monde moderne sans perdre ses valeurs.» Pierre Gattaz, pour sa part, insistait sur tout ce qui fait la richesse des entreprises patrimoniales : «Nous sommes tous attachés au respect des hommes, au respect du travail et des métiers. Ce sont des valeurs à réhabiliter, tout comme il est nécessaire de reconnaître les talents et les compétences.»
Habitué à côtoyer Jacques Chanut à Paris, où le Berjallien prend sa casquette de président de la Fédération Française du Bâtiment, François Rebsamen indiquait à son tour : «Une entreprise, c’est un ensemble harmonieux, qui passe par le respect de ses dirigeants et de ses salariés. Je salue donc ce soir les grutiers, les maçons, les menuisiers, autant de savoir-faire qu’il faut préserver.» Le ministre avait également noté que le premier HLM à Bourgoin-Jallieu a été construit par “Chanut Bâtiment”. Avec le “Centre-Folatière”, un autre cadeau est venu récompenser l’audace de cette entreprise qui va de l’avant depuis près d’un siècle !
Stéphane Perrin


2016-04-16