Des délais d’attente excessifs aux frontières, des douaniers inefficaces ou corrompus, ou la vulnérabilité des routiers aux maladies sexuellement transmissibles telles que le VIH/Sida, mettent, au niveau international, le secteur du transport routier en danger, selon un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Dans de nombreux cas, de piètres infrastructures, une organisation inefficace des formalités et des douaniers incompétents ont non seulement un impact négatif sur les conditions de vie et de travail des chauffeurs routiers internationaux aux postes frontières partout dans le monde mais ont aussi des effets négatifs pour l’économie, affirme le rapport préparé en vue d’une réunion tripartite qui doit se tenir ici à Genève du 23 au 26 octobre.

img1161.jpg

Le rapport étudie les questions économiques, sociales et de travail engendrées par les problèmes de mobilité transfrontalière des chauffeurs internationaux dans le secteur du transport routier.