Chiffres : Plus de Savoyards mais plus d’inégalités aussi

par | 24 Mai 2018

Toujours attractives, les Savoie continuent de gagner des habitants, notamment de jeunes actifs, ce qui entretient une forte natalité. La Haute-Savoie enregistre même la plus forte dynamique démographique de France.

blankAuvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région la plus peuplée derrière l’Ile-de-France, avec 12,3% de la population métropolitaine. Selon le recensement of ciel publié par l’Insee à la fin décembre 2017, la région gagne en moyenne 59 900 personnes chaque année, un dynamisme autant dû au solde naturel qu’au solde migratoire. Sur la période 2010-2015, la région a gagné près de 300 000 personnes !

Si dix des douze départements d’Auvergne-Rhône-Alpes connaissent une poussée démographique, la Haute-Savoie est en pourcentage le département le plus dynamique de France, avec un taux de croissance annuel moyen de +1,5 % entre 2010 et 2015. C’est le taux le plus élevé de France métropolitaine, ce qui représente 11 170 habitants de plus chaque année. La Savoie enregistre 2 649 habitants de plus par an, soit une croissance de 0,6 % chaque année. Si cette progression est inférieure à la moyenne régionale (+0,8 %), elle est supérieure à la moyenne nationale.

 

+5490 : C’est le gain de population totale enregistré entre 2010 et 2015 dans l’agglomération du Grand Chambéry. L’EPCI est talonné de près par l’agglomération du Grand Lac (+4924 habitants). Chambéry capte 41% de cette hausse avec 2251 habitants en plus.

Source : Insee

Plus nombreux et plus vieux

La croissance démographique n’est toutefois pas uniforme. En Haute-Savoie, elle se concentre surtout dans le Chablais, le Genevois et le bassin annécien. Le Genevois français tire largement son épingle du jeu, grâce en grande partie à l’attractivité de la Genève voisine : les nouveaux arrivants sont attirés par les perspectives d’emploi en Suisse. Et c’est la communauté de communes du Genevois qui enregistre la plus forte croissance démographique annuelle entre 2010 et 2015, suivie du Pays de Gex. Les deux principales villes de ces intercommunalités, Saint-Julien-en-Genevois (+3,5% par an) et Gex (+2,4%), sont parmi les cinq villes de plus de 10000 habitants qui ont les plus forts taux de croissance dans la région. Ces augmentations sont essentiellement dues à l’excédent migratoire.

blank

Les deux départements sont également confrontés au vieillissement de la population, avec un âge moyen plus élevé. Près d’un Savoyard sur cinq avait 65 ans et plus en 2016, tandis qu’ils étaient 16,1 % en Haute-Savoie. En Haute-Savoie, il y avait 128 488 sexagénaires en 2006 et 160527 en 2013. Le nombre de frontaliers est aussi en hausse, leur nombre ayant été multiplié par deux et demi en quinze ans. Si cette dynamique démographique perdure, d’ici 2040, la population de Haute-Savoie pourrait dépasser le million d’habitants. L’arrivée de ces nouveaux habitants nécessite donc une réflexion sur l’aménagement du territoire pour préserver le cadre de vie et l’activité économique du département, et l’espace rural, plébiscité par la population.

blank

Avec la pression démographique, le foncier devient rare dans des zones déjà très urbanisées, les communes rurales deviennent périurbaines, tandis que la question de la densification des villes se pose plus que jamais aux élus. Pour l’heure, les prix de l’immobilier continuent de s’envoler et les habitants doivent faire face au manque de logements à prix modérés, mais également à l’augmentation permanente de la circulation automobile et à la pollution qui en découle.

9,1 % : C’est la part de la population des communes haut-savoyardes qui habitait ailleurs un an auparavant en 2013-2014, contre 5% sur la période 2003-2008 et 4% sur 1990-1999. Le nombre d’arrivées a progressé de 76% entre les périodes 2003-2008 et 2013-2014. Le nombre de déménagements internes (avec changement de commune) a lui aussi explosé : 42329 en un an (20873 par an entre 2003 et 2008).
Source : Observatoire départemental de la Haute-Savoie

blank

La pauvreté gagne du terrain

Les seuls territoires à perdre de la population en Savoie Mont Blanc sont les zones touristiques de montagne (Megève enregistre la plus forte baisse avec un recul de 16,6 % de sa population) et les anciens bastions industriels : Cœur de Maurienne (Saint-Jean-de- Maurienne), Pays du Mont-Blanc (Passy/Sallanches). La communauté de communes Maurienne Galibier est l’intercommunalité qui a perdu le plus d’habitants (-1,4 %) entre 2010 et 2015.

Le coût de la vie et de l’immobilier, ainsi que les problématiques d’emplois poussent paradoxalement de nombreux habitants, originaires ou non des Savoie, à quitter le territoire (8 000 départs chaque année en Haute-Savoie). Si la population augmente, c’est aussi le cas des inégalités sociales. On constate que la demande d’aide alimentaire est en hausse.

Le nombre de Savoyards qui ont recours aux Restos du cœur a bondi de 20% en 2017 (23% de plus à Chambéry) selon l’antenne locale de l’association. C’est l’une des progressions les plus importantes enregistrées dans le réseau national de l’association, alors même que la fréquentation des Restos du cœur avait déjà augmenté de 10% dans le département l’année précédente. Parmi les bénéficiaires, se trouvent de plus en plus de parents isolés, des familles entières et aussi des étudiants, ce qui est nouveau. En Haute-Savoie, le nombre de repas servis a augmenté de 10 % en un an et l’association estime que plus de 75 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté.


Par Dorothée Thénot


Consultez la liste complète des communes en vigueur au 1er janvier 2018 et leur population sur le Guide en Chiffres 2018 : En liseuse ou en version papier

Cet article est paru dans Le Guide en Chiffres 2018. Il vous est exceptionnellement offert à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Stations de ski : les chiffres en infographie

Alors que nous apprenions hier 26 novembre 2020 que les stations de ski ne rouvriraient pas pour les vacances de Noël, voici justement quelques chiffres de ce que représentent les stations de ski dans l'économie...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest