Les Libéraux-Radicaux est le parti qui s’engage pour l’emploi, l’assainissement de nos assurances-sociales et un Etat efficace. Le PLR a, au cours des derniers mois, lancé de nombreuses idées et fait aboutir de nombreux projets positifs pour la Suisse. La Conférence des présidents de partis cantonaux, organe central du PLR, confirme la stratégie du Parti. Elle estime que le débat est bienvenu à l’interne du parti, mais pas la polémique sur des décisions démocratiquement prises. La Conférence a décidé que le successeur de Ruedi Noser à la vice-présidence du parti sera élu lors de l’Assemblée du 27 juin 2009. Elle a par ailleurs décrit le profil que devra avoir le prochain vice-président.

PLR.Les Libéraux-Radicaux est le parti qui s’engage :
– Pour plus d’emplois et de meilleure qualité
– Pour la cohésion de la société et des assurances sociales saines
– Pour un Etat efficace et au service des citoyens

Ce sont les trois thèmes-clé des Libéraux-Radicaux. Ils ont été adoptés à l’unanimité par l’Assemblé des délégués et la Conférence des président. Dans la situation économique actuelle, il est essentiel que la Suisse puisse compter sur un parti qui ne tombe pas dans la démagogie bon marché. Un parti qui ne revendique pas plus d’Etat, plus de subventions, plus de dettes, mais qui prépare déjà la Suisse pour qu’elle sorte de la crise au plus vite et au mieux de sa forme. Cela passe par les trois thèmes clé du PLR.

La Conférence des présidents des partis cantonaux (CPP), organe stratégique central du PLR, a siégé ce jour. Elle confirme la stratégie du parti. Elle souligne que si le débat d’idées est hautement bienvenu au sein du parti, les polémiques sur des décisions déjà prises démocratiquement ne sont par contre pas utiles et doivent donc cesser.

La Conférence a décidé d’inscrire l’élection du successeur de Ruedi Noser pour un des quatre postes de vice-président du PLR à l’ordre du jour de l’Assemblée des délégués du 27 juin 2009. La Conférence appelle les partis cantonaux à présenter des candidatures d’ici au 1er juin 2009. Elle estime que la candidature idéale devra correspondre aux critères suivants, la prochaine vice-présidente ou le prochain vice-président devra :

– être déjà parlementaire fédéral et se représenter en 2011
– venir de Suisse alémanique
– avoir de bonnes compétences pour s’exprimer dans les médias
– disposer d’un bon esprit d’équipe
– s’identifier pleinement avec les trois thèmes-clé du PLR.

img12650.jpg

Nouveau vice-président élu le 27 juin avec un profil clair.