A trois exceptions près (Soleure, Appenzell Rh.-Int. et le Jura), le taux de chômage des cantons est resté stable ou a faiblement progressé durant le mois d’octobre. Genève voit ainsi son taux passer de 6,0% à 6,1%, enregistrant une évolution identique à celle de la Suisse. Ce phénomène saisonnier s’explique par l’arrivée sur le marché du travail, en période de fin d’année, d’un nombre plus important de jeunes à la recherche d’un premier emploi. La hausse enregistrée pour le canton de Genève en octobre est encore liée à l’accélération, depuis le 17 septembre, des inscriptions des nouveaux demandeurs d’emploi, qui avait déjà produit ses effets le mois précédent. En revanche, les annulations de dossiers, tant des demandeurs d’emploi que des chômeurs, se maintiennent à un niveau élevé, signe d’une conjoncture économique toujours favorable au marché de l’emploi et conséquence des efforts de marketing de l’OCE auprès des entreprises.

img6833.jpg

En octobre, il y a eu une légère hausse du chômage en Suisse et à Genève.