Une année après les imposants travaux qui ont littéralement métamorphosés le Centre International de Conférences de Genève (CICG), sa direction a tenu une conférence de presse ce jeudi 5 octobre. Isabelle Aubert, directrice du CICG, Pierre Gillioz, directeur de la FIPOI(Fondation des Immeubles pour les Organisations Internationales) et l’Ambassadeur Blaise Godet, représentant permanent de la Suisse auprès de l’ONU et des Organisations Internationales, se sont exprimés sur les activités qui se sont déroulées ses douze derniers mois et les perspectives à venir.

Un vent de diversités
Un mot peut résumer le message de cette conférence de presse: hausse. En effet, le nombre des événements, qu’ils soient privés, publics ou internationaux, sont en augmentation. Le nombre de congrès, la diversité des manifestations et leur durée sont tous en progression. Quelques chiffres: 150 conférences et congrès en 2006, pour 104 prévus initialement et 28 manifestations privées, pour 8 programmées. Afin d’illustrer la diversité des événements, Isabelle Aubert a notamment cité « Place des Affaires » et ses 15’000 visiteurs, le congrès doublé d’une exposition « Biosquare », la conférence qui a adopté l’emblème du Cristal Rouge ou encore le premier congrès Européen consacré aux questions sysmiques. Les perspectives pour les mois et années à venir sont excellentes, avec une intensification des activités (le CICG peut accueillir 6 à 7 événements simultanément!) et la venue de nouveaux congrès et conférences. La polyvalence des lieux, l’équipement technique de dernière génération et les compétences d’une équipe rôdée, sont autant d’atouts qui dotent Genève d’un véritable pôle d’excellence.

img1017.jpg

De g. à d. l’Ambassadeur Blaise Godet, représentant permanent de la Suisse auprès des OI, Isabelle Aubert, directrice du CICG et Pierre Gillioz, directeur de la FIPOI