Dès lundi 11 décembre 2006, des agents de civilité entreront en fonction en Ville de Genève, principalement dans les rues basses, les parcs, les préaux d’école et sur les marchés. Il s’agit d’une mesure décidée par le Conseil administratif afin de participer à la lutte contre l’incivilité et annoncée au cours d’une conférence de presse, en présence notamment de Messieurs André Hédiger, Maire de Genève, Pierre Muller et Manuel Tornare, Conseillers administratifs.

L’origine du projet
Cette démarche a été rendue possible par la mise sur pied d’un programme pour chômeurs, initié par l’Office cantonal de l’emploi (OCE) et destiné à occuper des personnes au chômage en leur confiant, notamment, des tâches favorisant les actes de civilité.Sollicité en juillet 2006, le Conseil administratif a rapidement manifesté son soutien à ce projet. Il faut rappeler que deux expériences similaires concluantes ont déjà été menées, l’une dans le cadre du programme RailFair des CFF, l’autre avec la commune de Lancy.

Le recrutement
Sur la base d’une présélection de dossiers effectuée par l’OCE, les chômeurs présentant un profil adéquat ont été invités à participer à une séance d’information organisée conjointement par l’OCE et la Ville de Genève. Les chômeurs intéressés et volontaires ont alors pu faire part de leur intérêt pour la démarche. Chaque demandeur d’emploi a bénéficié d’un entretien individuel avec des représentants de la Ville de Genève, afin de vérifier l’adéquation entre son profil et celui requis pour la fonction d’agent de civilité. Ces entretiens ont permis le recrutement de 12 candidat-e-s
(2 femmes et 10 hommes). La Ville de Genève envisage à terme l’engagement d’une trentaine d’agents de civilité.

La formation
La formation des candidat-e-s retenu-e-s s’est déroulée en deux temps. Dans une première étape, l’OCE a fait appel à Monsieur Mehdi Messadi, diplômé universitaire en médiation générale et initiateur du projet « Grands Frères » pour la Suisse, qui a dirigé une formation du 27 novembre au 1er décembre. La Ville de Genève a quant à elle proposé dans un deuxième temps une formation spécialisée les 4 et 5 décembre. Cette formation portait plus spécifiquement sur l’organisation de la Ville, les secteurs d’activité, la connaissance de la législation genevoise et des règlements.

Les missions
Cette formation effectuée, les agents de civilité entreront en fonction lundi 11 décembre, en étant affectés en priorité dans les rues basses, dans les parcs et les préaux d’école ainsi que sur les marchés. Leurs missions sont basées essentiellement sur la prévention et peuvent être décrites ainsi :
– jouer le rôle de «grand frère» et inciter la population à adopter un comportement respectueux eu égard aux lieux et à la tranquillité publique ;
– favoriser la communication, le dialogue et la prévention ;
– dissuader les personnes d’entreprendre des actes contraires aux droits ;
– gérer les conflits, désamorcer les tensions ;
– informer le public, rendre des services ;
– annoncer par téléphone portable les cas d’agressions, de vandalisme et de déprédation, en flagrant délit ;
– travailler en équipe.

Travaillant à 80% afin de permettre la recherche d’un emploi durant les 20% restant, les agents de civilité sont salariés par l’OCE mais placés sous la responsabilité du Service des agents de ville et du domaine public de la Ville de Genève. Employés selon un horaire modulable en fonction des besoins, y compris le soir et le week-end (de 6h à 22h, jusqu’à 24h pendant la période estivale), ils ne portent pas d’uniforme mais arborent un badge avec l’indication de leur fonction. Equipés de téléphones portables, ils peuvent communiquer en tous temps avec la centrale des transmissions du Service des agents de ville et du domaine public.

Une réponse aux préoccupations
Les agents de civilité seront basés à la salle du Faubourg, dans les locaux actuellement occupés par les agents municipaux. Un agent de sécurité municipal assumera la responsabilité de l’équipe des agents de civilité ; il sera épaulé par quatre officiers AM et recevra un rapport d’activités quotidien et hebdomadaire. Le Conseil administratif est convaincu que cette démarche pédagogique contribuera à répondre efficacement à des préoccupations largement répandues dans la population. Elle devrait ainsi permettre d’améliorer la convivialité dans les espaces publics de la Ville de Genève, tout en offrant une expérience professionnelle enrichissante à des demandeurs d’emploi.

Pour toute information complémentaire :
M. Antonio Pizzoferrato, chef du Service des agents de ville et du domaine public.
Tél. 022 418 61 38 ou e-mail. antonio.pizzoferrato@ville-ge.ch
M. Christian Cournut, chargé de mission à l’Office cantonal de l’emploi
Tél. 022 546 33 71 ou e-mail. christian.cournut@etat.ge.ch

img1653.jpg

De g. à d. Antonio Pizzoferrato, chef du Service des Agents de Ville et du domaine public, Manuel Tornare, le Maire André Hédiger et Pierre Muller, Conseillers administratifs, et Christian Cournut, chargé de mission à l’Office cantonal de l’emploi