Vendredi 16 janvier, c’était la fête à la clinique Saint-Vincent-de-Paul avec la cérémonie ""des vœux qui permet de faire un retour sur l’année écoulée et d’évoquer les perspectives d’avenir, sans oublier la remise de médailles à plusieurs salariés. C’est Sœur Marie-Matthieu, présidente de la clinique, qui ouvrait la cérémonie aux côtés de la directrice, Marie-Laurence de Laget. Une cérémonie qui s’est déroulée devant un parterre d’élus de tous horizons. Nous citerons notamment la présence de Thierry Demaret, sous-préfet de l’arrondissement de La Tour-du-Pin, de Serge Malacchina, directeur du Centre hospitalier Pierre Oudot, et de Heïdi Giovacchini, directrice du Centre psychothérapique du Nord-Dauphiné.
Dans son message de bons vœux, Sœur Marie-Matthieu souhaitait avant tout des vœux d’espérance pour 2015. Elle poursuivait : «Il est toujours délicat de commencer la première pour ce traditionnel temps des vœux. Souvent occasion de relire l’année écoulée, de faire un bilan et puis de regarder l’avenir. Je voudrais saluer le dynamisme, le courage des équipes qui ont permis d’accueillir et de prendre en charge cette année encore plus de 13 709 personnes sans compter les familles qui les accompagnaient. Je remercie tous les praticiens de la clinique aussi qui apportent leurs compétences, des techniques nouvelles pour garder à cette maison le souci que nous avons toujours eu de proposer un service performant et de qualité. 85 ans, c’est l’âge de cette clinique, certes elle a pris un habit neuf il y a bientôt 7 ans mais le travail et l’esprit qui l’animent sont bien les mêmes. Si nous avons grandi, il me semble important de redire plus que jamais les valeurs auxquelles nous croyons. Certes, il y a les contraintes administratives. Certes, il y a les lois de santé, mais nous avons eu à coeur de rester nous mêmes et de défendre cette institution. Cette maison a aussi une mission à remplir, qui la dépasse. Son caractère associatif est fondamental.»
En 2014, la clinique a eu à communiquer plusieurs fois pour parler de ses activités. Elle a de nombreux projets et la perspective aussi de développer des collaborations plus étroites avec les établissements du médipôle et notamment avec le Centre hospitalier Pierre Oudot. Parmi les plus importants figurent la néonatalogie et la collaboration pour la chirurgie cancérologique. Pour conclure, Sœur Marie-Matthieu formulait des vœux de Paix, de bonheur, de bonne communication, de travail en équipe et de sérénité.

De nouvelles performances pour la clinique
""Pour Marie-Laurence de Laget, directrice de la clinique et du Centre de Rééducation Fonctionnelle, 2014 aura été une belle année. L’établissement a accueilli de nouveaux chirurgiens et il a été pratiqué une intervention de prothèse de hanche totale en ambulatoire. Soulignons que c’est là une première en Région Rhône-Alpes. Le 5 janvier, l’établissement a ouvert une nouvelle salle de bloc opératoire. La clinique a par ailleurs, au cours de l’année 2014, organisé de nombreux rendez-vous afin de faire savoir ce qui se fait au sein de l’établissement.
Et malgré un contexte de crise nationale, le déficit de la Sécurité Sociale, et les tarifs en baisse de la clinique, tout le monde se mobilise pour avoir une activité. L’établissement était en déficit jusqu’à la fin du mois d’août. Au dernier trimestre de l’année 2014, la barre a été redressée. La pleine activité a ainsi permis de bien terminer l’année. La clinique compte 170 salariés et avec les médecins et leurs équipes l’effectif avoisine les 500 personnes. Avant que l’assemblée ne se retrouve autour d’un sympathique buffet dînatoire, il était procédé à une remise de médailles d’honneur du travail à quatre salariés. Cette cérémonie de vœux s’est faite en présence de nombreuses personnalités berjalliennes et des communes alentours. Un signe.

Les médailles du travail
– Médailles d’argent : Nadine Mellet (cadre de santé en chirurgie) et Vincenza Zulin (cadre de santé en chirurgie).
– Médailles d’or : Jean-Luc Benoist (cadre responsable technique) et Marie-Madeleine Chaudan (agent de stérilisation).
Carole Muet


2016-01-23