Ce vendredi 13 octobre 2006, «Genève à chaud» reçoit Daniel Cohn-Bendit. L’enfant terrible de Mai 68, de passage à Genève pour le Congrès des Verts européen, livrera son regard sur la Suisse, l’état de l’Union européenne, et les prochaines présidentielles françaises. Dans son entretien avec Marina Wutholen, réalisé l’après-midi à Genève, il souhaite qu’un Vert suisse prenne, fin 2007, la place de Christoph Blocher au Conseil fédéral. Les présidentielles françaises? Il votera Ségolène Royal. «Genève à chaud» recevra aussi, en direct, le ministre vaudois des Finances. Deux jours après le Genevois David Hiler, Pascal Broulis viendra dire les raisons de sa vive opposition à la nouvelle péréquation financière entre cantons et Confédération.

img1094.jpg

Chaud devant ce soir sur le plateau de Genève à chaud.