Selon les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d’affaires nominaux du commerce de détail ont augmenté de 3,6% en 2007 par rapport à l’année précédente. Par jour de vente, cela correspond à une hausse moyenne de 3,4%. En termes réels (corrigés de l’inflation), l’augmentation sur l’année a été de 4%. En 2006, les chiffres d’affaires nominaux avaient progressé de 1,6% par rapport à 2005. En décembre 2007, les chiffres d’affaires ont enregistré une hausse nominale de 2,2% (+1,2% en termes réels) par rapport au même mois de 2006, les deux mois comptant le même nombre jours de vente.

En 2007, évolution positive pour tous les groupes principaux de marchandises…
Sur toute l’année 2007, les trois groupes principaux ont tous vu croître leurs chiffres d’affaires par rapport à 2006, soit de 4,5% pour « vêtements, chaussures », de 3,8% pour « l’ensemble des autres groupes », et de 2,9% pour le groupe principal «alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs».

…pour la quasi totalité des groupes de marchandises…
En 2007, pour les chiffres d’affaires nominaux on trouve en tête le groupe « aménagement du logement » avec une hausse de 6,7% par rapport à 2006. Suivent les groupes «santé, soins, beauté» (+6%), «effets personnels» (+5,3%) et « électronique de divertissement et de bureau » (également +5,3%). Ce dernier groupe a réalisé la plus forte hausse réelle (corrigée de l’inflation) de l’année, soit +14%. A l’opposé, on ne trouve qu’un seul groupe «Do-it-yourself, loisirs» à avoir subi une baisse légère (-0,2%) de son chiffre d’affaires nominal annuel par rapport à 2006.

…et la majorité des branches économiques
En considérant les différentes branches, c’est le « commerce de détail de produits pharmaceutiques, médicaux et de beauté » qui s’est le mieux porté en 2007, avec une hausse de 6,5% de son chiffre d’affaires. Suivent les « autres commerces de détail en magasin spécialisé » (+4,3%) et les « magasins d’antiquités et de biens d’occasion » avec une hausse de 3,8% des ventes. A l’inverse, la « réparation d’articles personnels et domestiques » (-1,8%) et le « commerce de détail hors magasin » (-1,4%) ont eu les plus mauvais résultats de l’année.

Progression pour toutes les tailles d’entreprises
Considérant les entreprises selon leur taille, ce sont les entreprises de taille moyenne (15 à 45 emplois à plein temps) qui ont enregistré l’évolution la plus favorable en 2007, avec une hausse de leur chiffre d’affaires nominal de 6,2%. Suit la catégorie des grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps), qui a obtenu une augmentation de 5% puis la catégorie des petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps) avec une progression de 0,4%.

Hausse de 2,2% des chiffres d’affaires en décembre 2007
Toujours selon l’OFS, les chiffres d’affaires nominaux du commerce de détail ont progressé de 2,2% en décembre 2007 par rapport à décembre 2006. Corrigée d’inflation, la hausse se chiffre à 1,2%.

img7912.jpg

Hausse de 3,6% des chiffres d’affaires du commerce de détail en 2007.