Selon les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d’affaires nominaux du commerce de détail ont baissé de 3,1% en février 2009 par rapport à février 2008. Corrigés du nombre de jours de vente (2008, année bissextile), ils sont supérieurs de 1% à ceux de l’année précédente.

En termes réels, soit corrigés de la variation des prix, les chiffres d’affaires du commerce de détail ont baissé de 3,8% par rapport au même mois de l’année précédente. Corrigés de la différence du nombre de jours ouvrables, ils sont restés à leur niveau d’il y a un an (+0,2%).

Evolution négative dans les trois groupes principaux …
En février 2009, les chiffres d’affaires nominaux ont reculé dans les trois principaux groupes de marchandises. La baisse la plus marquée par rapport à février 2008 concerne le groupe « vêtements, chaussures » (-11,7%) ; viennent ensuite « l’ensemble des autres groupes » (-2,6%) et « alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs » (-0,2%).

…et dans la plupart des groupes de marchandises
Le groupe de marchandises « effets personnels » a enregistré le plus net recul des chiffres d’affaires nominaux (-13,7%) en février 2009 par rapport à février 2008 ; il est suivi des groupes « vêtements, chaussures » (-11,7%) et « do-it-yourself, loisirs » (-10%). Les chiffres d’affaires ont en revanche augmenté dans les groupes de marchandises « cuisine, ménage » (+3,7%), « électronique de divertissement et de bureau » (+1,5%) et « alimentation » (+0,5%).
Recul dans presque toutes les branches économiques

Dans les différentes branches, seuls le « commerce de détail de produits pharmaceutiques, médicaux et de beauté » (+1,5%) et « le commerce de détail en magasin non spécialisé » (+0,2%) affichaient des chiffres d’affaires en hausse. La branche « réparation d’articles personnels et domestiques » présentait la plus forte baisse de chiffres d’affaires en termes nominaux par rapport à février 2008 (-10,1%), suivie par le « commerce de détail d’antiquité et de biens d’occasion en magasin » (-7,8%) et le « commerce de détail hors magasin » (-7,6%).

et dans toutes les catégories de taille des entreprises
Considérant les entreprises selon leur taille, en février 2009 ce sont les petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps) qui ont enregistré la plus forte baisse nominale (-6,5%). Suit la catégorie des moyennes entreprises (entre 15 et 45 emplois à plein temps) avec un recul de 5,6%, puis la catégorie des grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps), dont la baisse des chiffres d’affaires nominaux par rapport à février 2008 atteint 1,2%.

img12638.jpg

Les chiffres d’affaires en termes réels à leur niveau d’il y a un an