Le Concert Orient-Occident sera donné à la Cathédrale de Saint-Pierre à Genève le 17 avril à 18h

Entrée libre

« Pour donner une présence actuelle au dialogue des trois religions, qu’illustre l’exposition Orient-Occident. Racines spirituelles de l’Europe, la Fondation Martin Bodmer organise un concert gratuit le 17 avril à la Cathédrale de Saint-Pierre, qui s’inscrit dan le cadre de la prolongation de l’exposition jusqu’au 25 avril.
Ce concert unique et exceptionnel réunit huit chanteurs représentant trois traditions musicales religieuses qui se font écho :

le chant vieux-romain avec Marcel Pérès et l’ensemble Organum
le chant byzantin avec Lycourgos Angelopoulos
le Samaa marocain avec Ahmed Saher. »

• Lycourgos ANGELOPOULOS
• Jérôme CASALONGA
• Gianni DE GENNARO
• Marcel PERES
• Ahmed SAHER
• Antoine SICOT
• Frédéric TAVERNIER
• Luc TERRIEUX

L’incarnation du Verbe
La parole chantée dans le Christianisme et l’Islam
Ensemble Organum, Lycourgos Angelopoulos, Ahmed Saher.
Chant romain, Chant byzantin, Samaa marocain

L’objectif de ce concert est de rendre tangible l’unité organique fondamentale de l’art de la cantilation à l’origine des trois religions monothéistes : le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam.

La lecture chantée des textes sacrés est une caractéristique commune à la pratique de toutes les religions. Les répertoires musicaux qui au fil des siècles ont construit le patrimoine spirituel de l’humanité sont, soit des amplifications des différentes techniques de lecture, soit des éléments destinés à ponctuer l’espace entre deux lectures.

Depuis bientôt 30 ans, l’ensemble Organum se consacre à explorer l’archéologie du chant sacré. Son travail porte essentiellement sur les répertoires en langue latine du bassin méditerranéen et de l’Europe occidentale. Ce travail de réinvestissement de répertoires, pour la plupart disparus de l’usage mais consignés par écrit depuis le IXe siècle, révèle les processus qui au long des siècles ont fini par créer une identité propre à chaque culte, mais toujours à partir de comportement qui plongent leurs racines dans un patrimoine spirituel commun dont l’expression privilégiée se manifeste dans la cantilation des textes sacrés.

Ainsi progressivement se met en place une véritable histoire du chant sacré – et, au travers de ce chant, une histoire des courants spirituels – qui synthétise dans une même mouvance les différentes civilisations qui ont fleuri autour du bassin méditerranéen et rayonnèrent à l’Est et à l’Ouest de l’Europe.

Chaque religion, et à l’intérieur de celles-ci, chaque courant, se déploie à l’intérieur d’un temps qui lui est propre La première condition du dialogue et de la rencontre est de s’ouvrir au temps de l’autre. Aucun vecteur, mieux que le chant, ne peut remplir cette fonction et ainsi ouvrir la voie à la compréhension des codes génétiques du spirituel.

L’ensemble Organum

Fondé en 1982 par Marcel Pérès l’ensemble Organum a abordé la plupart des répertoires européens qui marquèrent l’évolution de la musique depuis le VIe siècle. Les nombreux concerts et spectacles réalisés en Europe, sur le continent Américain, en Afrique et au Proche-Orient, l’enregistrement d’une trentaine de disques – dont la plupart ont reçu les plus hautes distinctions : Diapason d’or, Classical Awards, Choc de l’année du Monde de la Musique – et les fréquentes participations à des émissions de radio et de télévision, ont permis à l’ensemble Organum de jouer un rôle déterminant dans le renouveau des musiques du Moyen Age en révélant la riche diversité du patrimoine musical européen.

Créé à l’Abbaye de Sénanque, puis accueilli à la Fondation Royaumont de 1984 à 2000, où Marcel Pérès fonda le CERIMM (Centre Européen de Recherche sur les Musiques Médiévales), l’ensemble Organum est depuis 2001 installé à l’ancienne abbaye de Moissac pour animer une nouvelle structure de recherche, le CIRMA (Centre Itinérant de Recherche sur les Musiques anciennes).

Au-delà du simple plaisir acoustique, les programmes de recherche sont pensés dans une perspective transdisciplinaire afin d’élargir les champs d’investigation et de faire de la musique l’outil privilégié d’une réflexion sur l’histoire des mentalités. C’est à une autre approche du passé que voudrait inviter l’ensemble Organum, en situant la redécouverte et la réactualisation des musiques anciennes au cœur des grands courants socioculturels et spirituels du monde contemporains.

L’ensemble Organum et le CIRMA sont soutenus par le Ministère français de la Culture, le Conseil régional Midi-Pyrénées, le Conseil général du Tarn et Garonne et la Mairie de Moissac.

Orient-Occident. Racines spirituelles de l’Europe
Exposition prolongée jusqu’au 25 avril

img15048.jpg

Concert le 17 avril, exposition prolongée jusqu’au 25 avril.