Les niveaux atteints par la grande majorité des indicateurs soutiennent, au troisième trimestre 2006, la comparaison avec les niveaux de 2000, qui représentent une référence de conjoncture haute pour Genève. L’appréciation reste bonne pour le trimestre à venir. Dans l’industrie, cette situation très favorable profite nettement aux entreprises fortement exportatrices.

L’indicateur de la marche des affaires dépasse les valeurs du début de la décennie
L’appréciation des carnets de commande demeure positive et le degré d’utilisation de la capacité technique de production augmente à nouveau.
Sur l’année, les importations en valeur restent globalement en forte croissance. Parmi nos partenaires, l’Europe et l’Asie sont les principaux bénéficiaires de ce contexte dynamique, au sein duquel le franc est au plus bas face à l’euro depuis l’entrée en vigueur de la devise européenne.
Le trafic de passagers à l’aéroport de Genève connaît toujours une forte tendance à la hausse tandis que l’hôtellerie genevoise continue à enregistrer des résultats records.

Hausse des emplois et inflation maîtrisée
Sur le plan du marché du travail dans son ensemble, le nombre total d’emplois progresse pour le sixième trimestre consécutif et le chômage recule. L’emploi des frontaliers progresse également. L’inflation demeure très maîtrisée alors que la masse salariale est en progression même si celle-ci est moins importante que celle enregistrée l’année dernière à la même époque. L’indicateur conjoncturel avancé LEA-Pictet de l’économie genevoise pour les six à neuf prochains mois n’annonce aucun retournement de tendance. Les perspectives restent excellentes mais les mouvements des trois derniers mois incitent à penser que la conjoncture pourrait bientôt atteindre son sommet, avant d’entrer dans une phase de croissance moins tonique.

img1673.jpg

Genève va bien