Conjoncture: l'automobile patine

par | 23 septembre 2011

La reprise du marché automobile, on a envie d’y croire. Mais les évènements se bousculent et les choses ne sont pas si simples… « J’ai le sentiment que l’on subit le contrecoup de la prime à la casse, analyse Pierre Leguyader, directeur général de la concession Fiat – Lancia à Viriat. Il faut prendre en compte différentes composantes: oui, le marché global sur le plan des immatriculations est relativement stable après un trou d’air au mois de juillet dernier. Mais le marché des véhicules pour les particuliers est en chute. »
Le CNPA quant à lui, prenant en compte l’ensemble des données économiques françaises, observe un « coup de frein » au deuxième trimestre. « Les perspectives de production ont récemment faibli dans tous les secteurs d’activité, suggérant que la croissance ne se maintiendrait pas au rythme exceptionnel du début d’année. » La consommation des ménage n’est pas, en outre, au mieux de sa forme. Voilà pour l’analyse de climat général. Une sorte de tendance, comme à la météo. Du côté de l’automobile, « les ventes de véhicules neufs ont régressé, mais moins sensiblement qu’attendu, le haut de gamme étant nettement mieux orienté que la moyenne », commente le CNPA.
Pierre Leguyader, de son côté, ajoute que « le véhicule d’occasion, qui avait beaucoup chuté avec la prime à la casse, repart à la hausse. Mais attention toutefois: les voitures les plus récentes et qui ont le moins de kilomètres sont celles qui souffrent le plus. On a alors du mal à les écouler, la recherche s’oriente davantage vers des véhicules de moins de 10 000 euros ».
En revanche, l’utilitaire a la cote. « Ce marché reprend du poil de la bête, décrit Pierre Leguyader. Avec la crise, les entreprises ont tout d’abord resserré leurs investissements et ont roulé un peu plus avec leurs véhicules. Mais aujourd’hui, il faut les changer! » Même problématique du côté des camions.
A quoi devons-nous nous attendre pour le reste de l’année? « Il est à prévoir une détérioration de la situation au niveau de la vente de véhicules, surtout dans le neuf », annonce le CNPA. La réparation des véhicules devrait en revanche connaître des jours meilleurs. Le véhicule industriel devrait quand à lui, continuer sur sa lancée. « La situation est tendue au niveau des marges pour les véhicules neufs, conclut Pierre Leguyader. Oui, on immatricule de nombreuses voitures neuves. Mais est-ce pour la vente, ou la location? » Une manière de gonfler artificiellement les chiffres…

0 commentaires

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 17 mai 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 17 mai 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS