Des copeaux de bois de chêne pourront désormais être placés dans les vins suisses a annoncé mercredi 15 novembre le Conseil fédéral. A l’origine, on ajoute les copeaux pour donner le goût du fût en bois au vin. Les copeaux deviennent un aromate. Certains vignerons proches du terroir et de l’authenticité crient au scandale. Ils craignent une perte de valeur de leurs produits. Mais dans ce domaine là comme dans beaucoup d’autres, le consommateur qui achète fait la loi. Ce dernier risque d’ailleurs de ne rien comprendre puisque rien ne sera précisé sur l’étiquette. La mention des copeaux ne sera en effet pas obligatoire.

img1412.jpg

Manoeuvre articifielle? Qu’est-ce qui est naturel?