Covid-19 : Somfy fabrique une “MobiCapsule“ pour transporter les malades

par | 20 Avr 2020

Des ingénieurs, concepteurs et soignants viennent de créer – à partir d’un coffre de toit ! – une unité de transport médical mobile pour limiter la propagation du coronavirus pendant les transferts inter-hospitaliers. Une première en Haute-Savoie.

C’est en échangeant sur un projet de fabrication de visières de protection pour le personnel soignant que le médecin urgentiste de Sallanches Frédéric Champly et Steve Raffner, consultant en innovation, en sont arrivés à développer une tout autre solution de transport : une capsule étanche, la MobiCapsule, qui permet de transporter les malades Covid-19 en les confinant pour limiter au maximum la propagation du virus. « D’autant que, dans les transports héliportés et les ambulances, les équipes disposent de peu de matériel de protection individuelle, avec la crainte d’être contaminés », constate Frédéric Champly. De son côté, Steve Raffner, qui pilote le projet, en appelle à son réseau « car il faut faire vite pour parer à l’urgence ». Il réunit une équipe d’experts, parmi lesquels Philippe Blendel, chef du département mécanique et prototype chez Somfy, fabricant mondial de solutions domotiques. « Avec l’accord de la direction, nous avons détaché quatre personnes sur ce projet, dont deux ingénieurs et un technicien, pour réaliser un premier prototype dans nos ateliers », explique Philippe Blendel, qui a assuré l’interface technique. Entre l’élaboration du cahier des charges, la validation des plans, la coordination et la réalisation “prête à l’emploi“ d’une première version, il aura fallu à peine neuf jours. Un tour de force.

La MobiCapsule, coffre de toit accessoirisé, est une nouvelle solution de transport qui passe par le confinement du patient . ©Mobicapsule

Quand l’innovation recourt au système D

Pour gagner du temps, Steve Raffner a l’idée d’utiliser un coffre de toit, accessoire automobile répandu et facilement disponible, de surcroît homologué. Norauto, Thule et Naitup jouent le jeu et fournissent les pièces. Ensemble, ils écartent une à une les contraintes et accessoirisent le coffre de toit.

« Nous avons intégré un hublot en façade supérieure pour que le patient reste accessible et créé des ouvertures hermétiques sur les côtés pour faire passer le matériel médical : le circuit patient relié au respirateur, les câbles multiparamètres, la perfusion, les pousse-seringues… Des gants ont aussi été intégrés pour pouvoir intervenir si besoin sans ouvrir la cellule », détaille Philippe Blendel.

Le tout équipé de sangles et d’un système de fixation pour faciliter le transport et l’installation dans l’hélicoptère ou l’ambulance jusqu’à l’hôpital. 

De gauche à droite : Docteur Frédéric Champly, praticien hospitalier et médecin urgentiste ; Steve Raffner, consultant en innovation ; Philippe Bendel, chef du département mécanique à Somfy ; Christophe Perollaz, directeur des Ambulances Perrollaz. En arrière plan (Paulo, mannequin haute fidélité et premier occupant de la Mobicapsule). ©Mobicapsule

En attendant que la MobiCapsule soit “homologuée“ par l’ARS et les assurances [ndlr : Elle a été testée à l’hôpital de Sallanches avec un mannequin haute-fidélité] – et les intervenants l’espèrent rapide –, l’équipe planche sur une deuxième version, à partir d’un coffre de toit plus large intégrant une coque supérieure entièrement transparente en polycarbonate (moins anxiogène, même si les patients sont sédatés) et quelques petites modifications portant sur le positionnement des mains (surélevé de 20 cm), l’ouverture (via un système de clips)…

Le dernier prototype (V2) de la MobiCapsule – ©Mobicapsule

Vers une version plus aboutie

Le but affiché, une fois le concept validé, est de mettre à disposition les plans techniques de la Mobicapsule en open source (fichiers 3D à télécharger gratuitement) pour que d’autres s’approprient le produit « et y apportent des améliorations », rappelle Steve Raffner, adepte de l’innovation Jugaad [ndlr : méthode d’innovation frugale qui consiste à faire plus avec moins]. À des fins non commerciales, cela va de soi. Pour aider au développement de l’invention, une cagnotte sur Litchee a été lancée (à date, 1 200 euros ont été collectés sur les 19 000 nécessaires). Selon l’expert en innovation, la MobiCapsule peut être dupliquée et servir au transport plus général de blessés et malades. Un système de filtrage d’air et d’aération devrait être à l’étude, si les fonds engrangés le permettent. La version homologable, via le lancement de préséries, devrait revenir entre 5 et 6 000 euros.

Pour participer : https://www.leetchi.com/c/protegeons-ceux-qui-transportent-les-patients-contamines

———————————————————————————————————————————————————————————————————

Par Patricia Rey

2 Commentaires

    • Patricia REY

      La correction a été faite. Merci de votre retour.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest