Pour la première fois depuis longtemps, on a senti les travées du stade Pierre Rajon ""un brin désabusées au coup de sifflet final. Samedi 20 décembre, pour le dernier match de l’année, le CSBJ n’a rien pu faire face à Biarritz, s’inclinant logiquement (6-27). Ce neuvième revers de la saison a condamné les Berjalliens à passer les fêtes de Noël en position de relégable, le groupe ne parvenant pas à confirmer la victoire acquise contre Narbonne. Le doute s’insinue dans les esprits, les Ciel et Grenat s’étant montrés parfois fébriles face aux Basques.
La 1ère mi-temps avait pourtant été équilibrée, les Berjalliens étant bien en place, sérieux en défense. Confrontés à un pack adverse puissant, ils ne cédaient rien. à la pause, le score était serré (6-9). Hélas, les locaux avaient laissé passer leur chance à la 34e mn, ne parvenant pas à inscrire à quinze contre quatorze un essai qui aurait pu changer le fil du match. Pire, ils perdaient sur l’action Jérémy Gondrand, sérieusement blessé. Sans buteur ni “guide” dans leur jeu, les Berjalliens allaient subir après la pause, réalisant une 2e mi-temps médiocre. Cet aveu d’impuissance avait de quoi inquiéter les supporters. Grosse écurie en lice pour remonter en Top 14, Biarritz inscrivait deux essais coup sur coup, aux 64e et 68e minutes. La messe était dite.
Au terme des matchs aller, le CSBJ occupe donc la 15e place avec 21 points (cinq victoires, un nul et neuf défaites). Seul Narbonne est derrière. Certes, Dax ne compte qu’un petit point de plus et Massy n’est pas loin (13e avec 26 pts), mais il va falloir “cravacher” pour assurer le maintien en Pro D2. La motivation et la solidarité ne sont pas en cause. Il manque juste un brin de confiance, de lucidité aussi dans les temps faibles. La trêve des confiseurs passée, les Berjalliens joueront à Albi samedi 10 janvier. Vainqueurs à Rajon à l’aller, les Albigeois occupent la 4e place (40 points). Un succès du CSBJ là-bas serait du bonus, les rencontres suivantes à domicile étant autrement plus importantes. La balle est dans le camp d’un groupe qui doit réagir de toute urgence.
Stéphane Perrin

2016-01-06