Plusieurs groupes de distribution textile (Naf-Naf, Orchestra, Camaïeu et La Halle) bien implantés en Pays de Savoie sont en redressement judiciaire.

Naf-Naf, Orchestra, Camaïeu et La Halle : ces quatre groupes de distribution de vêtements et chaussures sont en redressement judiciaire (RJ). Des plans de reprise sont attendus (les dates limites de dépôt des offres oscillent entre le 9 et le 29 juin) mais cela ne devrait être, à chaque fois, que des reprises partielles. Ces groupes sont tous présents en Pays de Savoie.

Pour Naf-Naf, ce sont cinq magasins en Haute-Savoie (aucun en Savoie), une dizaine de magasins pour Orchestra sur les deux départements, une quinzaine pour Camaïeu et autant pour La Halle (chaussures, vêtements ou les deux). Concurrence des autres enseignes et du e-commerce avaient déjà mis à mal les finances : Orchestra était déjà en sauvegarde, La Halle avait connu deux plans de sauvegarde de l’emploi en 2015 et 2017 (plus de 2 000 postes supprimés au total)…

Mais tous insistent sur l’effet Covid- 19 et l’impact du confinement. « Sur 830 magasins au total, plus de 200 ne sont pas rentables ; 150 à 200 sont à l’équilibre et les autres sont nettement bénéficiaires », explique Karim Cheboub, secrétaire du comité social et économique (CSE) de la division « magasins » de La Halle. « L’an dernier, le groupe a ainsi dégagé un excédent d’exploitation de 6 millions d’euros. » Il estime qu’intrinsèquement, l’enseigne pourrait être rentable, mais, après plusieurs rachats successifs, elle croule sous le poids de la dette et des frais financiers. Pour l’heure, la meilleure offre de reprise laisserait 2 100 des 5 200 salariés sur le carreau, dont la moitié au siège et à la logistique.

En moyenne, chaque magasin compte 5 à 6 personnes. Vu le dynamisme du territoire, les boutiques des Pays de Savoie ne sont probablement pas les plus en danger, mais, pour les quatre enseignes ce sont tout de même plusieurs dizaines d’emplois locaux qui sont en jeu.

Conforama en danger

Spécialisée dans l’aménagement, Conforama est également au bord du gouffre. Le groupe, qui a déjà fermé une trentaine de sites l’an dernier, exploite quatre magasins en Pays de Savoie (plus d’une centaine de salariés au total). Avec, à chaque fois, la concurrence directe de But… seul groupe, à l’heure actuelle, à avoir fait une offre de reprise globale de Conforama.


Par Éric Renevier