Charles Beer, conseiller d’Etat en charge du Département de l’instruction publique, a reçu ce jour la démission in corpore du rectorat de l’Université de Genève.

Le Conseil d’Etat se prononcera sur l’acceptation de la démission de Monsieur le recteur André Hurst, de Madame la vice-rectrice Nadia Magnenat-Thalmann et de Monsieur le vicerecteur Peter Suter lors de sa prochaine séance du 26 juillet 2006. Il prendra également les mesures transitoires qui s’imposent, en proposant le cas échéant un rectorat intérimaire.

Un cas délicat perturbe la sérennité
Le conseiller d’Etat Charles Beer avait demandé au recteur, par un courrier du 20 avril 2006, « de diligenter un nouveau mandat de contrôle à une fiduciaire sur les frais de déplacements et frais de réception pour l’exercice 2005, afin de déterminer l’efficacité du nouveau système mis en place après 2004 (…)».

A la suite des travaux menés par la fiduciaire mandatée sur les comptes 2005, travaux qui sont toujours en cours, le comité de suivi de cet audit au sein de l’Université a été informé d’un cas suffisamment important pour que le recteur le transmette au procureur général. Ce cas a été considéré comme incompatible avec le maintien de la sérénité indispensable à la poursuite de la direction de l’Université par le rectorat.

Enquête à suivre
Le rapport définitif d’audit sur les comptes 2005 de l’Université, qui sera rendu d’ici la fin du mois de juillet, sera transmis au Conseil d’Etat, au procureur général, à Monsieur Thierry Béguin, ancien conseiller d’Etat et procureur général neuchâtelois, en charge de l’enquête générale sur l’Université et à l’Inspection cantonale des finances.

Le conseiller d’Etat Charles Beer tient à souligner l’action déterminée conduite depuis le 15 juillet 2003 par Monsieur le recteur André Hurst et ses vice-recteurs, ainsi que la qualité de la collaboration entre le rectorat et le Département de l’instruction publique. Il portera une attention particulière à la continuité de la direction stratégique de l’institution.

img303.jpg

André Hurst, recteur démissionnaire de l’Université de Genève