Le 8 septembre 2006, la Fondation Denis de Rougemont pour l’Europe a organisé une cérémonie commémorant la naissance de l’écrivain, né le 8 septembre 1906 à Couvet (NE) et décédé à Genève le 6 décembre 1985. La cérémonie, qui a eu lieu au Conservatoire de la Place-Neuve, a réuni de nombreuses personnalités et a été l’occasion de faire le point sur l’apport exceptionnel de Denis de Rougemont à l’«esprit de Genève».

Famille au complet
La cérémonie du 8 septembre s’est déroulée en présence de la famille De Rougemont. Elle était placée sous le haut-patronage de la Ville, du Canton et de la Confédération et a bénéficié d’un soutien apprécié du Conseil administratif et du Conseil d’Etat.

Message toujours actuel
Dans son allocution d’ouverture, le président Claude Haegi a rappelé en ces termes les deux objectifs de la cérémonie : «Honorer sa mémoire et son œuvre, certes. Mais aussi approfondir cette dernière pour mieux se projeter vers l’avenir». Nous avons ainsi balancé entre passé, présent et futur, en rappelant tout d’abord le Denis de Rougemont combattant inlassable de l’Homme et promoteur de la Personne, initiateur de l’idée de région et du «Dialogue des Cultures», pionnier de l’écologie politique. L’Européen aussi – et le propre fils de Denis, Nicolas, a lu la Déclaration finale que lisait son père le 10 mai 1948 à la fin du célèbre Congrès de La Haye. Une Déclaration historiquement très importante et qui est à l’origine à la fois du Conseil de l’Europe et de la Cour européenne des Droits de l’Homme. Le Conseil de l’Europe avait lui-même délégué l’ancien premier Ministre de la Wallonie qui a porté un regard sur l’actualité aujourd’hui de l’idée d’«Europe des régions», si chère à Denis de Rougemont.

img783.jpg

Les intervenants et la famille (y compris les arrière petits enfants de Denis de Rougemont, au premier plan).