Dans le cadre de la campagne nationale du cancer de la peau soutenue par la Société suisse de dermatologie, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) organisent une journée de dépistage gratuit du mélanome le lundi 30 mai de 9h à 16h à la place de la Fusterie. Le service de dermatologie et le Bus Santé du service de premier recours des HUG recevront le public sans rendez-vous pour examiner les grains de beauté.

Un dépistage précoce primordial

Les mélanomes constituent la forme de cancer cutané la plus dangereuse. Pourtant, si la lésion est identifiée et retirée à un stade primaire, la plupart des patients peuvent être guéris. Le dépistage précoce du mélanome est donc primordial car il peut sauver des vies.

Facteurs de risque

Le principal facteur de risque est l’exposition aux rayons ultra-violets dont la source principale est le soleil. Les peaux claires et à taches de rousseur sont les plus sensibles aux dégâts provoqués par ces rayons. Cependant, tout le monde peut potentiellement être concerné par le cancer de la peau et devrait donc se faire dépister. En outre, selon le Dr Rastine Mérat médecin adjoint de l’unité d’oncodermatologie des HUG, le dépistage est particulièrement recommandé à ceux qui ont de nombreux grains de beauté ou qui présentent des lésions qui se sont modifiées. Il est également conseillé aux personnes qui ont des antécédents de mélanome dans leur famille et aux personnes âgées qui sont les plus à risque. Chacun peut montrer un grain de beauté suspect, mais les médecins préconisent l’examen de tout le corps durant le dépistage.

Plus de 2000 personnes touchées par un mélanome chaque année en Suisse Les cancers cutanés, tous types confondus, sont les plus fréquents dans notre pays. Selon l’Office fédéral de statistique, la Suisse est le pays d’Europe présentant le taux d’incidence le plus élevé de mélanomes. Chaque année, plus de 2000 personnes de tous âges y développent un mélanome malin.

img21215.jpg