Un proverbe dit que l’habit ne fait pas le moine. Et bien, samedi 7 novembre, ""nous avons pu le constater au Café L’Albion. De 9h à 12h, la clientèle était peu ordinaire dans l’établissement situé rue du Premier atelier, des notaires donnant des conseils gratuits. Le “Conseil du Coin” est né en référence au “Bistrot du Coin”. Les notaires sortent de leurs études et proposent des rendez-vous à tous les citoyens dans des lieux de la vie quotidienne. Par cette action, ils défendent l’accès au droit pour tous.
Alors, samedi, les conseils gratuits délivrés autour d’un café ont été nombreux. Les notaires étaient facilement identifiables par des supports d’affichette. L’un d’entre eux portait une écharpe rouge, le signe de ralliement de l’opposition que les notaires mènent contre le projet de la loi Macron. Caroline Bedel-Bonjean, Carine Mathieu, Philippe Jacquet et Gilles Pagliaroli ont répondu aux interrogations des personnes venues solliciter des conseils juridiques. Droits de succession, testaments, PACS, donation et projets immobiliers étaient les principaux sujets de préoccupation.
Le mouvement du “conseil du coin” a été lancé pour rappeler que les notaires assurent un conseil gratuit pour tous et partout. Cette opération a aussi été initiée en réaction à la déréglementation de la profession prévue par la loi Macron. Ainsi, plusieurs fois dans l’année, des notaires effectuent des permanences dans des cafés, dans une centaine de villes de France. Depuis le lancement de cette initiative, plus de 9 000 consultations gratuites ont été offertes. Il faut savoir que seulement 35 % des conseils dispensés par les notaires sont suivis par des actes officiels. Ce service rendu au public fait partie de la déontologie des notaires. C’est une partie importante de leur métier. Et comme tout se passe entre les murs d’un office notarial, le grand public ne le sait pas assez. On estime à près de 5 millions le nombre de conseils gratuits dispensés par an par les notaires de France dans les 5 893 points de réception de la clientèle (4 500 offices et 1 333 bureaux annexes). C’est la dernière profession qui conseille gratuitement.
Il n’y a pas besoin d’être riche pour demander des conseils à un notaire. La crise, l’éclatement de la famille, la dépendance entraînent souvent de graves difficultés financières. Grâce aux réseaux sociaux, ce mouvement du “Conseil du Coin” connaît arrive à se pérenniser. Les citoyens ne s’y trompent pas. Ils sont présents et attendent avec impatience ce rendez-vous.
Retrouvez les prochaines dates et les lieux sur internet : www.conseilducoin.fr ou www.chambre-38.notaires.fr
Carole Muet

2016-11-15