L’entreprise Snap, qui édite l’application de photos et vidéos éphémères, dispose de plusieurs outils pour accéder aux données des utilisateurs. Plusieurs salariés s’en sont servis à des fins illégitimes.

Crédit des images : www.lefigaro.fr

Lire l'article originel >>