Des victimes de + en + aidées

par | 12 Juil 2007

En 2006, les centres de consultation d’aide aux victimes d’infractions ont enregistré près de 28’500 affaires. Cela représente une augmentation de 83% depuis 2000, première année de la statistique, et de 4% par rapport à 2005. Cette évolution ne signifie pas seulement ou pas nécessairement qu’il y a eu augmentation du nombre d’infractions commises, mais démontre surtout un soutien croissant des centres de consultation aux victimes d’infractions.

La majorité des affaires concernaient des victimes de sexe féminin (74% des affaires), de nationalité suisse (58%) et domiciliées en Suisse (95%). Les infractions les plus souvent mentionnées étaient les lésions corporelles (41%) et les atteintes à l’intégrité sexuelle d’enfants (15%). Dans plus de la moitié des affaires (53%), il existait une relation familiale entre la victime et l’auteur présumé.

Malgré le fait qu’il s’agisse d’actes relevant du droit pénal, moins de la moitié des cas traités par les centres de consultation (44%) ont parallèlement donné lieu à une procédure judiciaire. L’aide apportée revêt le plus souvent la forme d’une assistance psychologique (59%) et/ou juridique (58%).

Indemnisations et réparations morales
En 2006, les autorités cantonales d’indemnisation et de réparation morale se sont prononcées définitivement sur 1’000 demandes. Cela représente une augmentation de 8% par rapport à 2000 et de 15% par rapport à 2005.

Les autorités ont accepté 162 demandes d’indemnisation, pour un montant total de plus de 1.2 millions de francs. La moitié des sommes accordées ne dépassait pas 2’000 francs. Quant aux demandes de réparation morale (664), les autorités en ont admises pour un montant de près de 6.4 millions. Dans 50% des cas, la réparation morale ne dépassait pas 5’000 francs.

Les montants accordés en 2006 sont légèrement plus hauts que ceux de 2005, année où ces montants étaient les plus bas enregistrés depuis le début de la statistique en 2000.

img5456.jpg

En 2006, les centres de consultation d’aide aux victimes d’infractions ont enregistré près de 28’500 affaires.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Migros, toujours plus gros

Le groupe coopératif suisse Migros enregistre, en 2020, une croissance de son chiffre d’affaires consolidé de 4 %, ce dernier s’établissant à 29,82 milliards de francs (MdCHF ; 27,68 Md€). Dans le détail, si...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest