Avec des écarts aussi importants que ceux que la bourse connaît aujourd’hui, on peut gagner ou perdre, beaucoup d’argent. « Il ne faut pas faire comme la foule, ne pas avoir peur d’être différent, acheter quand tout le monde vend, vendre quand tout le monde achète, a conseillé Hugues Rialan, directeur de la gestion financière de Robeco, lors d’une conférence organisée le 12 novembre à la CCI de Lyon. Les repères n’ont pas changé. Quand les marchés sont hauts, on n’a pas envie de vendre. Quand ils baissent, on a peur. Il n’y a rien de neuf dans tout ça. Quand on enregistre une forte baisse, cela signifie que les investisseurs liquident leur portefeuille. Ils vendent tout, y compris les bons produits. Donc, nécessairement, des opportunités se dessinent. » Pour investir en temps de crise, il faut savoir raison garder : réfléchir, ne pas céder à la panique, prévoir plusieurs scénarios, ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et ne pas avoir peur de nager à contre-courant.