Passant en revue le désordre du monde et son fascisme ordinaire, Ziffel, le physicien, et Kasslle, l’ouvrier, tous deux exilés en Finlande, deux clowns philosophiques, insomniaques attardés dans une espèce de cocktail au bord du gouffre planétaire, partagent leurs considérations avec une jubilation laconique et inquiétante. Ecrits entre 1940 et 1941, alors que Brecht était lui-même en exil, ces dialogues sont un chef d’oeuvre d’ironie et de sous-entendus contradictoires. Pour de plus amples informations sur cette pièce, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.sgg.ch/theatre .

img9320.jpg

La pièce se tient au Théâtre Saint-Gervais du 22 mai au 6 juin prochain.