Le Département fédéral de l’économie reconnaît les diplômes décernés
par la HES-SO dans les domaines de la santé et du travail social.

Dans sa lettre datée du 7 juin 2006, le Conseiller fédéral Joseph Deiss a informé la HES-SO de la décision du Département fédéral de l’économie de reconnaître les diplômes décernés par la HES-SO dans les domaines de la santé et du travail social. Cette reconnaissance ouvre la voie au démarrage du processus de Bologne dans ces deux domaines dès la rentrée académique 2006.

Les formations concernées
Sont reconnus par la Confédération les diplômes décernés par la HES-SO et sanctionnant des études dans les filières suivantes, démarrées dès l’année académique 2002/2003 :
• infirmières et infirmiers
• sages-femmes et hommes sages-femmes (formation initiale et seconde)
• physiothérapeutes
• ergothérapeutes
• diététiciennes et diététiciens
• techniciennes et techniciens en radiologie médicale
• assistantes sociales et assistants sociaux
• éducatrices sociales et éducateurs sociaux
• animatrices socioculturelles et animateurs socioculturels

Première suisse
Alors que des filières du travail social sont aussi reconnues dans les autres HES suisses, la reconnaissance des formations dans le domaine de la santé constitue une première dans notre pays. En Suisse romande, ces titres HES sont délivrés avec une avance de trois ans par rapport aux mêmes formations HES dispensées en Suisse alémanique.

La reconnaissance atteste du niveau élevé atteint par ces filières. Elle ouvre la voie au démarrage du processus de Bologne dès l’automne 2006. Les premiers diplômes de bachelor seront délivrés en 2009. La HES-SO avait déposé sa demande de reconnaissance le 3 décembre 2004. Une commission d’expert-e-s mandaté-e-s par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) a examiné tout le dispositif de formation et rendu visite aux sites de formation pour interroger les directions, le corps enseignant ainsi que des étudiantes et étudiants. Les expert-e-s ont rendu leur rapport en novembre 2005.

Recommandations
La décision de la Confédération est assortie de quelques conditions et recommandations. En particulier, les différents sites de formation devront intensifier leur collaboration dans le domaine de l’enseignement et de la recherche, ce en vue de leur future accréditation selon les critères en vigueur conformément au processus de Bologne.

img94.jpg

Cette reconnaissance est intervenue encore sous l’ère du Conseiller fédéral Joseph Deiss !