Le ministre de l’Economie a dit à Emmanuel Macron qu’il n’était pas lui-même candidat à la succession de Christine Lagarde à la tête du Fonds monétaire international, par souci de stabilité sur son poste actuel.

Crédit des images : www.latribune.fr

Lire l'article originel >>