Lors d’un point presse qui s’est tenu vendredi 21 novembre, le maire de La Tour-du-Pin, ""Fabien Rajon s’est montré ferme face à la problématique de la délinquance. Aux côtés de Richard Brelet, adjoint à la sécurité, il annonçait ainsi qu’il proposerait au conseil municipal d’armer les policiers municipaux tout en augmentant les horaires de patrouille. Une décision qui se veut avant tout dissuasive. Cette décision  n’est pas une surprise, puisque la sécurité avait été un thème fort de la campagne électorale menée par l’équipe de Fabien Rajon. Seulement, avec tout ce qui s’est passé dernièrement, les choses se sont accélérées du côté des élus de la majorité. Fabien Rajon explique : «Les faits de délinquance apparus sur le territoire de la commune de La Tour-du-Pin ont conforté ma position sur la nécessité d’une réponse adaptée aux problématiques d’insécurité.»
C’était l’occasion pour le premier magistrat de rappeler qu’un maire est responsable de l’ordre public sur sa commune. : «Il doit être le premier garant de la sécurité des habitants. Rien ne serait pire que de refuser d’agir ou de nier la réalité des problèmes rencontrés.» La Tour-du-Pin n’est pas une ville dangereuse, mais son maire n’a aucune envie que la délinquance s’y développe.
L’équipe a donc mis en œuvre plusieurs axes de travail, à commencer par  l’installation de caméras de vidéo-protection en centre-ville afin de prévenir et élucider la délinquance. Dans le même temps, la municipalité s’est penchée sur l’aide aux victimes avec la création d’une permanence assurée par une association agréée par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. Le maire entend également renforcer les liens avec la gendarmerie nationale. A ce titre, Fabien Rajon a salué le très bon travail des enquêteurs qui a permis l’arrestation rapide du “braqueur” qui a sévi dernièrement dans plusieurs commerces. Autre point, des patrouilles mixtes gendarmerie-police municipale ont déjà été mises en place les jours de marché.
""Ensuite, dans la droite ligne de ce qui se passe à Bourgoin-Jallieu et à Morestel, Fabien Rajon s’appuie sur le fait qu’il est nécessaire de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre l’insécurité. A ses yeux, il est impératif d’équiper les policiers municipaux d’armes à feu. Cela suppose bien entendu le strict respect des règles légales, une autorisation de la Préfecture et une formation adaptée. Ainsi, la police municipale devrait être armée au printemps 2015. Les horaires de patrouilles évolueront à ce moment là.
En outre une nouvelle convention de partenariat entre la Ville et la gendarmerie est en cours de signature. Enfin, Fabien Rajon rencontrera le Procureur de la République, le sous-préfet et le commandant de Gendarmerie lors d’une réunion de travail afin de mettre en commun leurs solutions de lutte contre l’insécurité afin d’agir de concert.
Il s’agit bien de prévention et de dissuasion. Fabien Rajon précise que parmi les policiers municipaux, figure un ancien gendarme. Cela facilitera la formation des policiers. Au-delà de l’armement, il sera entrepris un réel travail en commun dans la mise en place des patrouilles mixtes. Il s’agit, pour la nouvelle majorité municipale, d’une décision mûrement réfléchie, en aucun cas d’une réaction à chaud suite aux événements qui se sont déroulés ces dernières semaines. «Il ne faut pas non plus caricaturer la réalité. Notre rôle est d’assurer les meilleures conditions de sécurité et de sérénité pour les habitants et les commerçants. En clair, garantir la sécurité des biens et des personnes», renchérit le maire.
Carole Muet

2015-11-28