Bernard Tapie a-t-il escroqué l’Etat ? Plus de dix ans après l’arbitrage qui lui avait accordé 403 millions d’euros pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais, l’homme d’affaires est jugé à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, aux côtés de cinq autres prévenus. Le patron du groupe de médias La Provence, qui lutte à 76 ans contre un cancer de l’estomac, doit répondre pendant quatre semaines d' »escroquerie » et de « détournement de fonds publics », des fonds qu’il a été condamné à rembourser après l’annulation de l’arbitrage au civil en 2015.

Lire l'article originel >>