Combat singulier, duel; ces mots appellent de nombreuses images à qui les entend: tournois de chevaliers, cliquetis de nobles épées qui s’entrechoquent pour une affaire d’honneur ou pour les faveurs d’une belle, ou encore échanges de coups de feu entre deux adversaires politiques. Ces représentations du combat singulier dans une de ses composantes particulières, le duel, peuplent l’imaginaire collectif, relayées par de nombreux romans historiques et autres films de chevalerie ou de cape et d’épée.

Au-delà de ces descriptions se dessine une réalité bien différente qu’ont voulu présenter plusieurs historiens sous la direction d’Olivier Meuwly.

En effet, de l’Antiquité au XXe siècle, le combat singulier et le duel ont constitué une réalité qui n’a jamais laissé les contemporains indifférents, partagés entre rejet et fascination. Moyen de régler des conflits entre deux parties, l’Eglise et l’Etat ont cherché à encadrer voire à interdire cette pratique, sans jamais y parvenir totalement.

Qu’en est-il en Suisse romande? Située aux marges des espaces français, allemands et italiens, elle n’a pas échappé à ces pratiques. Notre région a connu son lot de duels au fil des siècles, mais ils ont été fréquemment relégués parmi les anecdotes de la grande histoire.

Ce recueil richement illustré s’adresse à toutes les personnes intéressées par l’histoire, curieuses de découvrir une approche originale et de se plonger dans quelques aspects d’un phénomène d’ampleur européenne.

Duel et combat singulier en Suisse romande, 230 pp., Fr. 39.-.

img18629.jpg

Duel et combat singulier en Suisse romande, 230 pp., Fr. 39.-.
En vente en librairie ou sur www.cabedita.ch