Renforcement électrique : Pour le poste “Eglise”, une longueur de câble de 300 mètres doit être remplacée. Pour le poste “La Frette” la municipalité est en attente d’une étude du Syndicat des Energies du département de l’Isère (SEDI). Ces deux opérations seront supportées financièrement par le SEDI.

Ecole : Les travaux suivent leur cours, la charpente sera posée à partir du 13 septembre. La municipalité vient de percevoir un premier acompte de 33.323,10 euros de subvention DETR (subvention de l’Etat).

Déplacements doux (La Frette) : La première tranche se termine. En ce qui concerne la deuxième tranche, deux entreprises ont répondu à l’appel d’offres. Le Conseil municipal a retenu l’entreprise P.L. Favier. Les travaux pourraient se réaliser en octobre.

PLU – PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) : Avant le débat sur le document proprement dit, la municipalité a abordé la nécessité de lancer une étude d’aléas qui est demandée dans le porté-à-connaissance du Préfet, arrivé en mairie le 20 juillet dernier. Cette étude est nécessaire suite aux divers classements “Catastrophe Naturelle” de la commune depuis les années 1980.
Le coût de cette étude est de 1.300 euros pour le pilotage technique, plus une option éventuelle, du même montant, pour un suivi jusqu’à l’approbation du PLU. Après discussion, il est décidé de confier cette mission au RTM de Grenoble (Restauration Terrains en Montagne), service travaillant en lien avec la D.D.T.
Des frais supplémentaires seront aussi générés par l’étude pour le Schéma des eaux pluviales. Ces deux études sont récemment devenues obligatoires, et devront être faites même si elles augmentent de 50 % le budget du PLU.
Les élus ont ensuite travaillé sur le PADD proprement dit. Il s’agit d’un document de 28 pages présentant 4 orientations principales :
1/ Structurer le développement communal à travers une mise en œuvre des principes de durabilité. Affirmer la double centralité communale : le village et la Frette
2/ Pérenniser les terres et les activités agricoles du territoire de Saint-Sorlin-de-Morestel pour leurs rôles agronomiques, économiques, paysagers et identitaires
3/ Valoriser et préserver la trame verte et bleue du territoire communal. Préserver l’identité patrimoniale du territoire communal, tant paysagère que bâtie
4/ Donner des conditions favorables à des déplacements alternatifs à la voiture individuelle (cycles, piétons). Requalifier les entrées de la commune et aménager les espaces.
Les élus ont proposé des modifications, demandé que des précisions soient apportées sur les cartes, des explications sur certains points.
Le PADD amendé sera présenté en réunion publique le jeudi 5 septembre à 20 h, à la salle de la mairie.

Voirie : Le tour des chemins a été fait pour la réactualisation des devis de remise en état suite aux orages d’août 2011.

Dépôts sauvages : Il y en a toujours beaucoup sur la zone des conteneurs. C’est regrettable car cela mobilise l’employé municipal, au détriment d’autres tâches.


2014-09-13