L'édito de Myriam Denis : "Rats de laboratoire"

L'édito de Myriam Denis : "Rats de laboratoire"
L'édito de Myriam Denis : "Rats de laboratoire"
Notez cet article !

Un soir de semaine, en sortant du bureau, je suis allée in extremis avant la fermeture faire quelques courses – frigo qui commençait à être dangereusement vide oblige.

Myriam Denis

Un soir de semaine, en sortant du bureau, je suis allée in extremis avant la fermeture faire quelques courses – frigo qui commençait à être dangereusement vide oblige. Parvenue chargée comme un mulet à la caisse, j’avise une queue d’âmes plus ou moins patientes, longue comme un jour sans pain. Je m’installe, j’attends et je soupire intérieurement : vivement la livraison par drone… Je fantasme sur ce petit robot volant qui transporterait tout ce fouillis jusque dans ma cuisine m’épargnant, au passage, mille et une manipulations de produits divers et variés, lourds de surcroît. Bref. Derrière moi arrive une dame vêtue genre bobo, grand sourire, chariot rempli à ras bord (ça devait faire longtemps qu’elle n’avait pas fait ses courses) et exclusivement garni de produits bios. Mais vraiment rempli, et uniquement avec ce type de denrées, déclinées en œufs, lait, pâtes, biscuits, légumes… Engageant la conversation, la dame m’explique « qu’avec tout ce que l’on voit, il vaut mieux essayer d’être prudent ». Soit, pourquoi pas. Cependant, une récente étude du mois de septembre, conduite par UFC Que choisir, démontre que 98 % des fruits et légumes bios sont plus onéreux que les produits conventionnels en grande distribution.

On peut comprendre que la culture bio engendre davantage de moyens : il faut généralement plus de main-d’œuvre, les rendements ne sont pas faramineux, le cahier des charges et les normes entourant le bio sont également stricts et nécessitent bien souvent des investissements importants. De là à justifier un prix qui peut aller du simple au double… Loin de moi l’idée que la grande distribution se gave sur une tendance qui prend chaque année un peu plus d’ampleur. Après tout, il faut bien faire son beurre… La dame me répond que c’est le prix à payer pour préserver notre santé et celle de nos enfants. Étude de l’Inserm à l’appui.

« Depuis que l’on entend parler des perturbateurs endocriniens et leurs potentiels effets sur la santé humaine, il était peut-être temps qu’un collectif de chercheurs se penche (sérieusement) sur la question. »

Et oui, parce que voyez-vous, depuis le temps (des années, en fait) que l’on entend parler des perturbateurs endocriniens et leurs potentiels (potentiels !!) effets sur la santé humaine, il était peut-être temps qu’un collectif de chercheurs de l’Inserm se penche (sérieusement) sur la question. Résultats publiés dans Le Monde (et ailleurs) : « Les phtalates interfèrent sur le comportement des garçons » (les filles, ça viendra dans un second temps, il ne faut pas exagérer). Voilà une info qui va nourrir les colonnes et les ondes des confrères nationaux pendant quelque temps. En résumé, une étude épidémiologique sur 529 petits garçons entre 3 et 5 ans et leurs mères révèle « que l’exposition pendant la grossesse à certains phénols et phtalates est associée à des troubles du comportement » desdits garçonnets. Parmi les produits en cause, on en trouve principalement trois : le (fameux et médiatisé) bisphénol A, interdit de tous les contenants alimentaires depuis 2015, le Triclosan, agent antibactérien présent dans certains dentifrices et autres savons, et le DBP, plastifiant que l’on retrouve dans des PVC, mais aussi des vernis à ongles et laques pour les cheveux. Ces substances chimiques ont été retrouvées à de très faibles doses, inférieures aux seuils réglementaires, certes. Mais preuve est faite que leur innocuité sur la santé n’est qu’illusion. J’ignore si tout acheter bio est une, ou la solution. En revanche, la présence de ces produits est transparente pour le consommateur qui n’est pas forcément un scientifique spécialiste de l’étiquetage. On peut également être bien inspiré de se demander si ces produits sont, à terme, interdits, par quoi seront-ils remplacés ? Verra-t-on fleurir d’autres générations de denrées qui peuvent présenter un risque pour l’être humain ? Peut-être que cette fois, on pourrait les tester… avant.

Myriam Denis

Rédactrice en chef adjointe
m.denis@eco-ain.fr

 L'industrie du futur vue par Faro

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

PSB Industries annonce l’entrée en bourse de sa filiale Baikowski

PSB Industries annonce l’entrée en bourse de sa filiale Baikowski

Baikowski, leader européen de la chimie de spécialités basé à Annecy et filiale à 100% du groupe PSB Industries, devrait faire son entrée sur le marché Euronext Growth d'ici fin 2018. Le groupe industriel PSB Industries, propriétaire de Baikowski, annonce ce lundi 24...

Dossier / Santé : assurer une médecine de qualité tout en réduisant les coûts

Dossier / Santé : assurer une médecine de qualité tout en réduisant les coûts

Assurer une médecine de qualité tout en réduisant les coûts, le défi est le même en France et en Suisse, tandis que dans les deux pays, la population augmente et vieillit. Mais si le problème est similaire, les solutions sont loin de traverser la frontière. Enquête. Les responsables suisses et français de la santé ont […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d’aide ? → digital@groupe-ecomedia.com

Numérique :  un centre de données de proximité à Annecy-le-vieux

Numérique : un centre de données de proximité à Annecy-le-vieux

En cours de création, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif DRP 74 s’engage dans l’aménagement numérique des territoires avec des data centers reliés à de la fibre optique. Sa première opération est conduite sur le parc d’activité des Glaisins. Inauguré le 20...

Énérgie : Cap Sud se fait une place au soleil

Énérgie : Cap Sud se fait une place au soleil

L'entreprise photovoltaïque de Vaulx-milieu poursuit son développement et possède un siège social 100 % autonome en énergie. Une spécificité unique en france. «Nous avons un compteur EDF mais il n’est même pas branché ! » Sourire au coin des lèvres, Stéphane Gilli...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 21 septembre 2018

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 21 septembre 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°38 du 21 septembre 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Consultez votre magazine ECO Savoie Mont Blanc édition 73 : Consultez votre magazine ECO Savoie...

Tourisme : Chamonix joue la carte du bien-être

Tourisme : Chamonix joue la carte du bien-être

Érigé et exploité par le groupe italien QC Terme, le nouveau centre éponyme offre 3000 mètres carrés dédiés aux bains, pour enrichir l’offre touristique. Après deux ans de retard, le centre de bien-être de Chamonix a ouvert ses portes fin août. Situé à proximité du...

Votre magazine L’EXTENSION Automne 2018

Votre magazine L’EXTENSION Automne 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine L'EXTENSION Automne 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte...

Votre magazine ECO Nord Isère du 21 septembre 2018

Votre magazine ECO Nord Isère du 21 septembre 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Nord Isère n°38 du 21 septembre 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte Calaméo gratuit), l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! Pratique, non […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d’aide ? → digital@groupe-ecomedia.com

Quand l’archéologie s’enterre dans la précarité

Quand l’archéologie s’enterre dans la précarité

Qui sont les archéologues ? Quelle formation ont-ils suivi ? Qui les emploie et pour quelles missions ? Combien sont-ils payés ? Creusement du sujet à l'occasion d'un chantier d'intérêt régional à Metz-Tessy (Haute-Savoie). Ce ne sont ni des stagiaires, ni des...

Immobilier : le manque de logements fait fuir les Genevois

Immobilier : le manque de logements fait fuir les Genevois

La pénurie de logements à Genève provoque un exode de la population vers la France voisine et le canton de Vaud, selon une nouvelle étude du Crédit Suisse. Cette situation engendre des problèmes croissants en termes de trafic automobile. La vitalité de l’économie...

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

L'édito de Myriam Denis : "Rats de laboratoire"Notez cet article ! Un soir de semaine, en sortant du bureau, je suis allée in extremis avant la fermeture faire quelques courses – frigo qui commençait à être dangereusement vide oblige. Un soir de semaine, en sortant du bureau, je suis allée in extremis avant la fermeture […]
This category can only be viewed by members.