Édito | Réchauffement climatique, incendies, sécheresses, canicules : ces courbes qui montent…

par | 15 Juil 2022

Pas une semaine sans un ou plusieurs communiqués de presse expliquant comment telle courbe « retrouve son niveau d’avant-crise ». Voire la dépasse. Le dernier bulletin régional de conjoncture de l’Insee est rempli de schémas montrant le trou brutal de 2020 et le spectaculaire redressement qui suit… au moins jusqu’à la crise ukrainienne.

Il est une autre courbe qui monte, c’est celle des températures. Météo France le confirme : les étés sont de plus en plus longs et de plus en plus chauds. Lundi dernier, les prévisionnistes estimaient que la vague de chaleur qui touche la France allait durer de huit à dix jours a minima… quelques semaines après celle de juin, la plus précoce de toutes selon Météo France. Sans parler des incendies, à l’heure où nous écrivons ces lignes, et qui ravagent des milliers d’hectares de forêts (et donc de faune et flore) en Gironde.

Lentement, la carte de France se colore de jaune (23 départements déjà en vigilance jaune). Le 11 juillet, seulement six départements français n’avaient aucun problème de sécheresse. Ils sont déjà une quinzaine à être en crise sur un ou plusieurs bassins versants.

Dans nos régions de montagne, les fortes chaleurs accélèrent le rythme de fonte des glaciers… et augmentent les risques. La catastrophe de la Marmolada, en Italie, a fait dix morts et huit blessés. Impossible d’évacuer la possibilité d’un scénario similaire dans nos départements, même si les glaciers sont a priori bien surveillés (un travail considérable a été réalisé à Tête‑Rousse, par exemple).

La sécheresse s’installe. Nos deux départements sont intégralement couverts par des mesures d’économie d’eau. Simple vigilance dans les vallées (Arve amont, Tarentaise, Maurienne), mais alerte sur la plus grande partie de la Haute‑Savoie et le Beaufortain, et alerte renforcée – dernière étape avant la situation de crise – sur l’ouest de la Savoie (combe de Savoie‑Val Gelon, Chéran, lac du Bourget, Albanais, Guiers‑ Chartreuse, Aiguebelette).

« Retrouver le niveau d’avant-crise » doit céder le pas dans les priorités à « Nous sommes en ligne avec nos objectifs à cinq/dix/cinquante ans ». Sous peine d’avoir de plus en plus chaud l’été, de plus en plus longtemps, et avec de moins en moins d’eau.

Météo France, où l’on n’a pas franchement l’habitude de dramatiser, avertissait lundi que ces épisodes de chaleur intense ne seraient à l’avenir multipliés que par deux si l’on parvenait à maîtriser l’émission de gaz à effet de serre, en raison de l’inertie du climat ; mais par dix si l’on ne faisait rien…

Le lien avec les courbes de l’Insee, c’est bien sûr que la lutte contre le réchauffement climatique s’impose comme une priorité absolue, et qu’elle impose de changer de logiciel. Impossible d’en vouloir à l’Insee de compiler les chiffres passés et d’analyser les courbes des dernières années, puisque c’est sa fonction même.

Mais peut‑être faut‑il maintenant apprendre à piloter le présent en regardant l’avenir plus que le passé. « Retrouver le niveau d’avant-crise » doit céder le pas dans les priorités à « Nous sommes en ligne avec nos objectifs à cinq/dix/cinquante ans ». Sous peine d’avoir de plus en plus chaud l’été, de plus en plus longtemps, et avec de moins en moins d’eau.


Philippe Claret


Pour aller plus loin, à visionner ou à écouter :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité