Le Bureau international d’éducation (BIE), l’Université de Genève et sa Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (FPSE) et le Service de la recherche en éducation (SRED) du Département de l’instruction publique ont réitéré ce jour leur volonté de poursuivre et consolider leur collaboration institutionnelle.

Collaboration renforcée année après année
Initiée il y a six ans dans le cadre d’un accord visant à rapprocher les trois institutions, la collaboration entre le BIE, le SRED et l’Université de Genève et la FPSE s’est graduellement renforcée au cours des années. L’accord a permis de donner une impulsion essentielle aux échanges en les structurant dans un espace au sein duquel les représentants des organismes planifient leurs projets de collaboration.

Unir les forces
Deux séminaires internationaux ont ainsi été organisés en amont des conférences internationales de l’éducation en 2001 et 2004, qui rassemblaient à Genève les Ministres de l’éducation des Etats membres de l’UNESCO. Plusieurs tables rondes et colloques sur des thèmes d’intérêt commun ont également rassemblé des chercheurs des trois institutions. La préparation et la publication de plusieurs ouvrages a également permis de resserrer les liens entre collaboratrices et collaborateurs des institutions partenaires.

Un projet de « Formation interdisciplinaire au dialogue politique dans le champ de l’éducation » a en outre été intégré au Réseau universitaire international de Genève (RUIG) qui, pour mémoire, vise à mettre en synergie la Genève internationale et les milieux académiques genevois et à favoriser le développement de la recherche universitaire et internationale.

Il faut continuer
Le bilan de ces six années de coopération a été jugé extrêmement positif par chacune des institutions qui y trouvent tour à tour une ouverture internationale pour leurs activités de recherche et un ancrage dans la vie académique et la recherche genevoise. Les partenaires ont ainsi clairement manifesté leur volonté de poursuivre leur collaboration sur des bases identiques à celles qui prévalaient jusqu’à présent.

Les institutions viennent ainsi de décider de reconduire pour un an l’accord-cadre qui les lie, dans la perspective d’approfondir leur collaboration dans l’attente d’un nouvel accord pluriannuel.

Personnes de contact :
• Pierre LUISONI, directeur ad intérim du Bureau international d’éducation : 022 917 78 23
• Anik de RIBAUPIERRE, doyenne : 022 379 90 01 et
• Bernard SCHNEUWLY, professeur : 022 379 98 39,
Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève
• François GRIN, professeur, directeur adjoint et co-directeur ad intérim du Service de recherche en éducation : 022 327 70 51

img159.jpg

Un accord important pour la recherche