Jean Ziegler a été élu mercredi par les 47 pays membres du Conseil des droits de l’homme à un poste d’expert au comité consultatif.

Il a obtenu le plus de voix parmi les sept candidats proposés par le groupe occidental, soit 40 voix sur 47.

Comme prévu, le sociologue suisse a rallié sur son nom tous les pays non-alignés, latino-américains, africains et asiatiques. La Suisse a soutenu son élection. Le scrutin ayant eu lieu à bulletin secret, l’identité des sept pays qui n’ont pas donné leur voix à Jean Ziegler n’est pas connue.

Le groupe occidental présentait sept candidats pour trois postes. Le Français Emmanuel Decaux, avec 24 voix, et l’Allemand Wolfgang Stefan Heinz, avec 24 voix également, ont été aussi élus. Les candidats grec (19 voix), suédois (15 voix), américain (12 voix) et espagnol ont échoué.

Par acclamation
Tous les candidats du groupe africain (cinq), du groupe latino- américain (trois) et du groupe asiatique (cinq) ont été élus par acclamation, faute de concurrents. Du côté des pays d’Europe orientale, le Russe Vladimir Kartashkin a obtenu le plus de voix (42), devant le candidat de l’Azerbaïdjan Latif Hüseynov (30) et le Polonais Roman Wieruszewski (14 voix). Le Croate a échoué (sept voix).

Les 18 experts du comité consultatif se réuniront pour la première fois en août à Genève. Il s’agit d’un organe de réflexion chargé de conseiller le Conseil des droits de l’homme.

Jean Ziegler doit quitter sa charge de rapporteur de l’ONU sur le droit à l’alimentation, qu’il occupe depuis 2000. Les mandats sont en effet désormais limités à six ans.

img8580.jpg

Jean Ziegler a obtenu le plus de voix parmi les sept candidats proposés par le groupe occidental.