Les 22 et 29 mars, auront lieu les premières élections départementales. ""Depuis quelques jours, les candidats de toutes sensibilités se déclarent. Du côté du “nouveau” canton de Charvieu-Chavagneux (fusion de ceux de Crémieu et Pont-de-Chéruy), les candidats investis par l’UMP et l’UDI se nomment Gérard Dezempte et Annick Merle, tout deux conseillers généraux sortants. Alain Moyne-Bressand (député-maire de Crémieu) s’étant retiré, c’est sa suppléante Annick Merle, vice-présidente de la Communauté de Communes de “L’Isle Crémieu” et maire de Frontonas, qui lui a ainsi succédé en avril 2014. Alain Moyne-Bressand était à la tête du canton de Crémieu depuis 1977. Mais touché par le cumul des mandats, il a dû céder la place à sa suppléante. Annick Merle est encartée UMP. Elle exerce la profession de cadre de banque.
Le canton de Crémieu ayant fusionné avec celui de Pont-de-Chéruy, dont Gérard Dezempte est le conseiller général sortant, les deux édiles se présentent ensemble. Gérard Dezempte (non inscrit et vieux gaulliste) est maire de Charvieu-Chavagneux depuis 1983 et conseiller général depuis septembre 1988. Il est retraité cadre de l’Education Nationale.
Le “nouveau” canton de Charvieu-Chavagneux est ainsi le plus peuplé du département avec 49 818 habitants pour 24 communes issus du canton de Pont-de-Chéruy dans sa globalité et de 18 communes de l’ex canton de Crémieu. Gérard Dezempte, président de la Communauté de communes “Porte Dauphinoise de Lyon Saint-Exupéry”, est un élu expérimenté et très bien implanté. Il en est de même pour Annick Merle sur l’ex canton de Crémieu. Ils font campagne sur des thèmes locaux tels que le désenclavement du canton et la carte scolaire, mais aussi départementaux avec la remise en place de la gratuité des transports scolaires par exemple. Ils annonçent que s’ils sont réélus, ils «auront à cœur de mener une gestion financière des plus rigoureuses.»
Gérard Dezempte est offensif : «La position constante de la gauche depuis 2001, c’est promettre et ne rien faire.» Il poursuit : «Le binôme s’est formé naturellement. Nous sommes deux conseillers généraux sortants qui se regroupent pour plus d’efficacité. Je suis également fier de vous dire que la candidature de mon remplaçant a été validée par l’ensemble des maires du canton et de la communauté de communes “Porte Dauphinoise de Lyon Saint-Exupéry”. Je crois d’ailleurs que c’est unique. Cette concertation a obtenu l’unanimité auprès de l’ensemble des élus, toutes sensibilités confondues.» Il faut dire que le travail réalisé par Gérard Dezempte a conduit l’ensemble des communes à l’unisson. L’élu souligne : «Depuis 1988, 99 millions d’euros ont été apportés au canton par l’intermédiaire de subventions, mais aussi avec des investissements directs.» 
Expliquant avoir «toujours tout fait pour ce canton», il indique : «Depuis un an, Annick Merle porte les dossiers avec la même pugnacité sur son canton.» Les deux candidats affichent une vraie complémentarité. Ils veulent regarder le canton dans son ensemble. Le remplaçant en question se nomme Gérald Joannon. Il est adjoint à Charvieu-Chavagneux depuis 2008 et assure la présidence du Syndicat Mixte de la Boucle du Rhône en Dauphiné (SYMBORD). Quant à la remplaçante, il s’agit d’Eliane Labrune. Elle est également bien connue sur le territoire de L’Isle Crémieu puisqu’elle est conseillère municipale à Crémieu, mais également présidente de l’office de tourisme. Notez qu’elle siège au sein de la Chambre d’Agriculture de l’Isère.
Dans leurs préoccupations, figurent le désenclavement de la région pontoise et de l’ex canton de Crémieu, le retour à la gratuité des transports scolaires, le contrôle des prestations sociales, le scolaire, les infrastructures routières et ferroviaires, le numérique, le très haut débit… Concernant les places en maisons de retraite, la commune de Charvieu-Chavagneux procède à l’agrandissement de sa Maison d’Accueil pour Personnes Agées Dépendantes. La campagne dévoilera le reste du programme. A deux voix, les candidats soulignent : «Nous souhaitons plus de sérénité, de gestion, moins de politique et plus pour les Isérois. Pour l’heure le travail n’est pas fait. Pour faire court la majorité actuelle n’a rien fait pour l’économie. Rien fait de ce qui existait déjà. Nous sommes victimes des marchands d’illusions.»
Dans ce canton, deux candidats entendent porter les couleurs de la gauche. Il s’agit d’Hélène Marchand, conseillère municipale à Tignieu-Jamezieu, et de Jean-Yves Brenier, maire de Leyrieu, vice-président de la Communauté de communes de l’Isle Crémieu. Pour le Front National, le binôme de candidats est officiellement constitué. Il s’agit d’Eric Guironnet de Massas et de Mireille d’Ornano. D’autres candidatures sont toujours possibles.
Carole Muet

2016-02-06