Du beau monde, lors de la conférence de presse organisée par le gouvernement genevois le 12 juin. Pierre-François Unger, Président du Conseil d’Etat, Robert Cramer, conseiller d’Etat, Daniel Mouchet et Raymond Battistella, respectivement Président et Directeur général de SIG, ainsi que plusieurs directeurs de l’entreprise étaient présents pour une double annonce : des changements du côté du prix de l’électricité et l’adoption de mesures en faveur de la maîtrise de l’énergie à Genève.

« Les prix de l’électricité vont baisser dès le 1er janvier 2007 ». Cette annonce est la résultante d’une plainte déposée auprès de « Monsieur Prix » par un groupe de consommateurs, qui estimait que le prix de l’acheminement du courant électrique facturé par SIG était trop élevé. « Notre politique de transparence nous a joué des tours. A vouloir être trop vertueux, nous recevons en retour des reproches sur notre vertu », a commenté Robert Cramer, sous forme de boutade, ces faits vécus par SIG. La Confédération a donc estimé que la facture de l’acheminement de l’électricité devait être revue à la baisse. Les consommateurs – ménages et entreprises – en bénéficieront, de l’ordre de 7% à 10%, et même rétroactivement : la première note d’électricité de l’année 2007 comportera une rétrocession prenant en compte la consommation dès le 1er juillet 2006.

Maîtriser la consommation d’énergie

En parallèle aux démarches entreprises pour donner suite aux recommandations de la Confédération et pour contribuer à une meilleure sécurité de l’approvisionnement, SIG a décidé, avec l’accord du Conseil d’Etat, d’investir une somme globale de 21 millions de francs dans un vaste programme de « maîtrise de la consommation d’énergie ». Les dépenses seront réparties sur une période de cinq ans. L’enjeu consiste à ramener la consommation au niveau de 1990. « Ce n’est pas une utopie », a précisé Raymond Battitstella, « car cet objectif représente l’équivalent de deux ampoules de 60 watts par habitant, qu’il s’agirait tout simplement de dévisser! ». Et robert Cramer d’enchaîner : « Evitons également de laisser en veille les télévisions et autres appareils de notre quotidien, gros consommateurs en énergie ! »

Pierre François Unger, dans sa conclusion, a encore souligné toute l’importance que représente cette baisse de tarifs pour les PME et PMI de ce canton. « Le Conseil d’Etat tient à souligner tout l’intérêt qu’il porte à l’égard du tissu économique et de ses emplois. Il s’agit d’une mesure concrète, positive et rapide en faveur de l’activité et de la croissance ».

img75.jpg

De g. à d. Robert Cramer, conseiller d’Etat, Pierre-François Unger, Président du conseil d’Etat, Daniel Mouchet, Président de SIG, Raymond Battistella, Directeur général de SIG lors de la conférence de presse du 12 juin.