Des « tasers », pistolets à électrochocs capables d’envoyer des décharges de 50’000 volts, pourraient être autorisés lors du renvoi d’étrangers. C’est la Commission du National qui souhaite les autoriser pour contraindre les étrangers qui s’oopose à leur expulsion de suisse. Avec les matraques, les bâtons de défense, les substances irritantes, les chiens, les liens et autres armes à feu, la police doit pouvoir recourir si nécessaire à des « dispositifs incapacitants non léthaux ». La Commission des institutions politiques a pris cette décision par 15 voix contre 9, ont indiqué les services du Parlement.

img2010.jpg

Ouille! Ca doit bien esquinter…