Au cours d’une cérémonie au Palais Eynard, le Maire de Genève André Hédiger a remis la médaille «Genève reconnaissante» à la Communauté d’Emmaüs de Genève, dont l’engagement en faveur des plus démunis a ainsi été honoré.

L’année 1957
Créée en 1957, trois ans après l’appel de l’Abbé Pierre, Emmaüs Genève s’est unie autour de la devise «Sers en premier le plus souffrant» afin de lutter contre la pénurie de moyens de chauffage dont souffraient de très nombreuses familles et personnes isolées.

Des millions de repas servis
En cinquante années de mobilisation, les chiffonniers de Genève ont pu accueillir quelque 4 000 compagnons, servir plus de 2 070 000 repas soit, à l’heure actuelle, plus de 200 repas par jour, et assurer plus de 583 000 nuits de gîte. Grâce à leurs efforts répétés, ils ont également pu rénover leurs magasins ainsi que leurs chambres d’accueil et ouvrir la Halte Emmaüs Femmes qui assure un accueil de jour depuis 2001 et un hébergement de nuit depuis 2004.

Emotion du Maire
Dans son discours, le Maire de Genève n’a pas caché qu’il éprouvait «une émotion très particulière au moment de rendre un hommage tout à fait mérité à celles et à ceux qui, depuis un demi-siècle, font vivre chaque jour le message de fraternité et d’humanité qui symbolise votre mouvement et qui le rend si cher au cœur de chacun d’entre nous.»

img3725.jpg

Le Directeur d’Emmaüs Genève reçoit la médaille « Genève reconnaissante » des mains du Maire André Hédiger