Comment une ville comme Genève peut-elle tenir une place aussi importante dans les ventes aux enchères mondiales? Différents facteurs l’expliquent. Dont l’un est, simplement, sa situation privilégiée au centre de l’Europe.

Le prestige habite Genève et cette situation est due à plusieurs conditions. Les maisons de vente aux enchères y organisent plusieurs événements chaque année. Ce n’est pas l’endroit où ils sont le plus nombreux, ni où tout se vend mais les spécialités sont connues loin à la ronde. On vient du monde entier pour acheter des montres rares ou des bijoux précieux. Voire du vin, une tendance très à la hausse.

Un des éléments de ce succès est tout simple: Genève est au cœur de l’Europe, facile d’accès par tous les moyens de transport, en particulier l’avion, de ligne ou privé. Autre point fort, souligné voici quelques années par François Curiel commissaire priseur et actuel patron des affaires européennes de Christie’s, les Ports francs.

La situation actuelle de l’économie, en net rafraîchissement, a-t-elle une influence? Oui, bien sûr, mais pas forcément dans un sens négatif. Tour d’horizon avec les principaux acteurs présents à Genève.

On apprécie Genève et la Suisse pour la qualité de ses collectionneurs
Genève occupe une place importante pour Christie’s. Elle est même la troisième place de vente en Europe après Londres et Paris.

Eveline de Proyart, vice-présidente de Christie’s et directrice du business development, estime que Genève est la place la plus importante du monde en matière de vente de bijoux. «Les enchères ici sont axées sur les bijoux importants, surtout les pierres précieuses. Nous effectuons deux ventes, à mi-mai et mi-novembre, à l’hôtel Four Seasons-Hôtel des Bergues. Nous avons aussi des offres de montres et de vins depuis des décennies.» Quant à Zurich, ce sont plutôt les toiles de peintres et des œuvres d’artistes suisses qui sont proposées une à deux fois par an.

Quels sont les atouts de Genève? Eveline de Proyart ne fait pas la distinction entre la ville et le pays. «C’est un réservoir de collectionneurs. Nous consignons des collections de toutes catégories d’art, des tableaux, les arts décoratifs, y compris mobilier, porcelaine et argenterie, des arts tribaux, asiatiques, qui sont ensuite vendus à Londres, New York, Hong Kong, Paris, Milan, ou Amsterdam. Cela donne à Genève et à la Suisse une place prépondérante dans le marché de l’art.»

Faisant le tour des activités de Christie’s dans le monde, elle précise que «New York et Londres sont davantage actifs dans la vente de tableaux, impressionnistes, modernes, de l’après-guerre ou contemporains. Dans les deux capitales, les 80 catégories d’art dans lesquelles notre maison est active sont représentées. Nous effectuons plus de six cents ventes par an dans tous nos centres. Pour vous donner une idée, Milan et Genève en font six.»

Les ventes privées
Qu’en est-il des ventes privées? «Nos départements d’art organisent effectivement des ventes privées. Les deux motivations essentielles des collectionneurs sont la confidentialité et la rapidité. Dans le cas d’une vente aux enchères, il peut s’écouler quatre à cinq mois entre la consignation des objets et le paiement. Les vendeurs sont parfois plus pressés. Il s’agit souvent d’objets d’une certaine importance, les demandes plus fréquentes concernant la peinture.»

Les enchères par internet
Quand une vente importante a lieu à Genève, une sélection de pièces est présentée dans les grandes capitales, permettant aux collectionneurs de les découvrir en réalité. Car il n’est pas nécessaire d’être présent physiquement pour participer aux enchères. «Quatre moyens sont utilisés. Le premier est évidemment la présence physique dans la salle. Il y a aussi la possibilité de faire une offre écrite. Depuis longtemps les téléphones permettent à des personnes du monde entier de suivre les offres à distance. Enfin, nous sommes les premiers à avoir ouvert les enchères en direct par internet. Le commissaire priseur a ainsi l’œil sur la salle, les téléphonistes et l’écran où chaque enchère clignote en temps réel tout en conservant les offres écrites sous les yeux. Une attention soutenue quand on sait qu’il y a en moyenne un lot de vendu chaque minute!»

Les facettes de la crise
Les activités de Christie’s sont-elles affectées par la crise économique? D’une certaine manière, évidemment, «car nous sommes corrélés au marché financier. Nous sentons un ralentissement depuis le quatrième trimestre 2008. Toutefois les lots de qualité ne sont pas affectés. Il y a encore beaucoup de collectionneurs très actifs! Nous mesurons le succès de nos ventes par le rapport entre les lots vendus et les lots proposés. Nous atteignons régulièrement un pourcentage de 75 à 80%, ce qui est très bon. Nous obtenons ce résultat dans des ventes d’objets importants, à prix élevés. Je vous rappelle la vente de la collection Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent, les 760 lots ont atteint des sommes astronomiques. La difficulté est de trouver des collections importantes, le climat peut inciter les vendeurs à une certaine frilosité. Mais nous sommes très présents sur le terrain.».

Portrait
La compagnie a été fondée en 1766 par James Christie. Elle a organisé les plus grandes ventes aux enchères des 18e, 19e et 20e siècles. Elle compte plus de 600 événements annuels dans 80 catégories incluant toutes les facettes des arts décoratifs, de la joaillerie, de la photographie, des vins de collection, des montres, etc. Les prix des lots vont de 200 dollars à 80 millions de dollars

Christie’s est le leader mondial dans le marché de l’art et ses ventes aux enchères et privées ont atteint 5,1 milliards de dollars en 2008. L’entreprise dénombre 57 représentations dans 32 pays et 10 salles de ventes dans le monde, incluant Londres, New York, Paris, Genève, Milan, Amsterdam, Dubaï, Hong Kong. Récemment, Christie’s a ouvert des marchés émergents comme la Chine, l’Inde, la Russie, Dubaï avec des expositions et des ventes réussies.

L’accès par internet, appelé «Christie’s LIVE» est un système unique d’enchères en ligne en temps réel.

img12827.jpg

Ventes aux enchères: Genève tient une place privilégiée.