Après Gaillard en 2014 et Vougy en 2015, les équipes d’Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) ont, cette année encore, profité de la rénovation d’un passage sous l’autoroute à Sallanches pour créer des aménagements favorisant les déplacements de la petite faune : castors, hérissons, renards, blaireaux… Débutés mi-août, les travaux d’aménagement de la buse de Sallanches se sont achevés fin octobre. Consciente de l’environnement exceptionnel dans lequel est implanté son réseau, ATMB multiplie les actions pour améliorer le passage de la faune terrestre et aquatique sur et sous les ouvrages traversant l’Autoroute Blanche.

ATMB vient d’achever les travaux de réhabilitation d’un ouvrage hydraulique à Sallanches, de 100 m de long et 3 m de diamètre. Cet ouvrage laisse passer la Dorache, un ruisseau qui coule sous l’autoroute avant de se jeter dans l’Arve. ATMB a profité de cette rénovation pour créer de nouveaux aménagements pour les poissons et la petite faune locale : castors, hérissons, renards, belettes, blaireaux…
Ainsi, à l’intérieur de l’ouvrage, une banquette en béton (trottoir de 50 cm de large) a été conçue pour faciliter le passage des petits mammifères. Des barrettes ont été installées tous les 15 m afin de permettre aux poissons de remonter le ruisseau.

« ATMB est très sensible à la qualité de l’environnement à proximité de ses ouvrages. Chaque nouveau chantier intègre un volet environnemental visant à préserver les ressources naturelles. Un ouvrage similaire a vu le jour à Gaillard en 2014 puis à Vougy l’an dernier, pour lesquels nous avons eu la même démarche environnementale », explique David Banant, responsable entretien patrimoine chez ATMB.

Les travaux, sous maîtrise d’oeuvre IOA d’Annecy (Ingénierie Ouvrages d’Art), ont été réalisés par la Groupement Freyssinet Rhône-Alpes, APS France et Romand TP. Un coordinateur sécurité de l’entreprise PMM était présent. Ils ont représenté un investissement de 440 000 € pour ATMB.

Un suivi des espèces pour mieux connaître leurs besoins

Aux côtés de David Banant, des partenaires ont veillé au bon déroulement des opérations ainsi qu’au respect de l’environnement et de la faune.
L’Onema (Office national des eaux et milieux aquatiques) et un coordinateur environnemental de la Seged (Société d’études et de gestion de l’environnement et des déchets) ont notamment été mobilisés. Une équipe du SM3A (Syndicat Mixte d’Aménagement de l’Arve et de ses Abords) a elle aussi suivi le chantier depuis la conception jusqu’à la réalisation.
Pour préserver les poissons pendant les travaux, un bassin de rétention a été réalisé en amont de l’ouvrage. La période de travaux a eu lieu en-dehors de leur période de reproduction, pour ne pas perturber leur rythme naturel.

Par ailleurs, un appareil photo à déclenchement automatique a été installé, en collaboration avec le SM3A, afin d’effectuer un suivi des espèces qui emprunteront ce passage et de mieux connaître leur comportement et leurs besoins. « Nous effectuons déjà un suivi sur la buse de Vougy depuis plus de six mois et nous avons remarqué que de nombreux animaux l’empruntent : belettes, renards… » indique David Banant. « Nous sommes satisfaits de constater que ce dispositif fonctionne. »

Un éco-pont à Viry pour 2018

D’autres projets en faveur de la faune locale sont actuellement en cours, comme prochainement la construction d’un éco-pont pour la grande (cerf), moyenne (chevreuil, sanglier) et petite faune dans le secteur de Viry. Ce projet verra le jour en 2018 et représente un investissement de 3 millions d’euros, cofinancés par ATMB et le canton de Genève.

img21622.jpg