Envol du leasing!

par | 27 Juin 2007

Les biens d’équipement font aujourd’hui de plus en plus souvent l’objet d’opérations de leasing. Pourquoi ce succès? Les réponses d’Alain Testuz, responsable du financement des biens d’équipement pour la Suisse romande et le Tessin.

A l’image du «Navibus», la nouvelle navette de la CGN qui assure depuis peu la ligne Thonon-Nyon-Genève, les entrepreneurs et industriels n’hésitent plus à financer par ce biais leurs besoins les plus divers: avions, grues, machines etc.

L’envol du leasing signifie-t-il que tous les biens d’équipement peuvent être financés par une opération leasing?
Oui, pratiquement tous les biens d’investissement peuvent être financés sous forme de leasing. L’exemple des Navibus illustre parfaitement l’utilisation de ce produit dans le financement des moyens de transport comme les voitures, camions et autocars, mais aussi les chemins de fer, remontées mécaniques ou l’aviation. La branche des transports a été une des premières avec l’informatique à reconnaître les avantages du leasing.

A priori, ce type de financement s’adresse en priorité à des entrepreneurs privés, mais les corporations de droit public ou parapublic y trouvent-aussi de l’intérêt?
Tout à fait. Les corporations de droit public évaluent de plus en plus l’option leasing dans le financement de leurs équipements. Aujourd’hui pratiquement la majorité de la bureautique ainsi qu’une bonne partie des bus, tramways, trolleybus sont financés sous forme de leasing. Le secteur des hôpitaux pour l’infrastructure lourde du type Scanner et IRM mais aussi les services d’entretiens par exemple balayeuses ou tracteurs utilisent ce produit de financement. Les corporations de droit public ont de plus en plus une approche de la gestion financière proche de l’économie privée. C’est pour cette raison qu’elles profitent des avantages du leasing reconnus par les dirigeants d’entreprises.

Les volumes des leasing augmentent rapidement, pourquoi?
La progression du leasing est étroitement liée à la situation conjoncturelle. Sa croissance est principalement dépendante  du volume des investissements en biens d’équipement qu’effectuent les entreprises et corporation de droit publique. Toutes les branches sont concernées, avec un poids particulier pour les secteurs des machines, de la sous-traitance et des transports Nous estimons sa  progression actuelle entre 10 à 15 % alors que le volume global des crédits à plutôt tendance à diminuer. Il est à noter que les projets financés en leasing sont de plus en plus importants.

Quels sont les principaux avantages du leasing?
Je retiendrai 5 avantages principaux. Premièrement, un financement à 100 % sans garantie complémentaire. Deuxièmement, une adaptation du contrat de leasing à la durée de vie des biens d’équipement financés. Troisièmement, une congruence des redevances de leasing avec les revenus générés. Quatrièmement, aucune variation des conditions financières durant toute la durée du contrat de leasing. On peut donc profiter des taux d’intérêts actuellement bas et planifier ses charges pour les prochaines années. Enfin, des conditions financières particulièrement attractives.

…Mais à quel prix?
Bien que ces derniers mois le niveau des taux d’intérêt a légèrement augmenté, les conditions financières sont historiquement toujours très attractives. Les conditions spécifiques au leasing sont comparables voir parfois plus attractives que les crédits plus classiques, avec en plus l’avantage de conditions fixes pour la durée totale du contrat.

Les Romands semblent plus attirés par ce mode de financement que les alémaniques. Y-a-t-il une raison spéciale?
En effet le leasing s’est plus rapidement développé en Suisse romande car les entrepreneurs ont reconnu très rapidement les avantages de ce produit et ont une approche plus anglo-saxonne des solutions de financement. Ils ont compris que le plus important est la possibilité d’utiliser un bien d’équipement et non d’en être propriétaire. On constate ces dernières années une augmentation très significative du volume des transactions en Suisse Alémanique. Je pense que d’ici 2 à 3 ans, ils seront au niveau des Romands.

Propos receuillis par
Maria R. Demaurex

img5187.jpg

Alain Testuz, responsable du financement des biens d’équipement pour la Suisse romande et le Tessin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest