Du 13 au 24 septembre, equiterre offre à ses membres, partenaires et amis – ainsi qu’à tous les curieux du développement durable – une exposition photos, des conférences, des safaris urbains et des « ateliers enfants » pour illustrer de façon simple et ludique son engagement et l’évolution du « développement durable » au fil du temps. A cette occasion, equiterre ouvre également des pistes de réflexions pour l’avenir!

1971-2011 : equiterre, une histoire
L’histoire d’equiterre suit l’histoire des idées et des mouvements sociaux et environnementaux des 40 dernières années. En 1970, les Etats-Unis se dotent de leur première législation environnementale d’importance: le Clean Air Act. En 1971, le peuple suisse inscrit avec plus de 90% de voix la protection de l’environnement dans la Constitution fédérale. Au lendemain de ce vote, un groupe de personnalités et de parlementaires décident de fonder une organisation chargée de veiller à sa bonne application : la société pour la protection de l’environnement (SPE)! La loi d’exécution doit en effet être conçue, défendue, accompagnée, et c’est seulement à l’issue d’une longue bataille parlementaire qu’elle entre en vigueur, en 1985. En Suisse romande, la SPE trouve un partenaire en une association créée à Genève en 1964, l’Institut de la Vie, qui travaillait sur les limites de la technologie, l’urbanisme, la santé, l’éducation ou encore les transports. En 2002, l’organisation se réoriente de la protection de l’environnement vers le développement durable et se rebaptise equiterre. Demeurant une association à but non lucratif, equiterre se profile également comme centre de compétences reconnu, qui accompagne collectivités publiques et entreprises sur le chemin de la durabilité. La SPE a été pionnière dans la protection de l’environnement; equiterre l’est dans le développement durable.

img17766.jpg

L’histoire d’equiterre suit l’histoire des idées et des mouvements sociaux et environnementaux des 40 dernières années.