La protection civile va procéder aux essais des sirènes d’alarme dans toute la Suisse comme chaque année à la même période. Ceux-ci se dérouleront le mercredi 3 février, entre 13h30 et 15h00. A Genève, 116 sirènes fixes seront testées.
Les essais annuels permettent de vérifier le bon fonctionnement des installations. En effet, comme pour tout appareil, des défaillances peuvent survenir. Ces dernières sont heureusement rares et ne dépassent pas les 3% de l’ensemble du « réseau » helvétique. A Genève, lors des essais 2009, toutes les installations ont parfaitement fonctionné.

Par ailleurs, ces essais permettent de contrôler la couverture sonore du territoire genevois par les sirènes. A l’intérieur des bâtiments recevant du public, des alarmes supplémentaires s’enclenchent et des consignes sont diffusées aux occupants. Il en est de même dans les transports publics, où la régulation centralisée transmet aux chauffeurs et aux usagers les directives utiles.

Une alarme-eau destinée aux habitants domiciliés en aval des barrages hydroélectriques de Verbois et de Chancy-Pougny sera également testée.
Il n’y a pas lieu de modifier ses habitudes et ses comportements, il s’agit d’essais techniques.

Les essais constituent aussi une bonne occasion de rappeler à la population le comportement à adopter en cas d’alarme réelle.

LES BONS REFLEXES EN CONDITIONS D’ALARME REELLE HORS ESSAIS
Le comportement à adopter en cas d’alarme générale hors essai (signalée par un son ondulant émis durant une minute) est simple :
• écouter la radio ;
• fermer portes et fenêtres ;
• informer voisins et personnes âgées ;
• ne pas téléphoner (afin d’éviter une surcharge du réseau) ;
• à bord d’un véhicule : arrêter la ventilation, remonter les fenêtres et enclencher la radio ;
• dans la rue : se rendre dans l’habitation, le centre d’activité, l’administration ou le commerce le plus proche.

img14554.jpg

Par ailleurs, ces essais permettent de contrôler la couverture sonore du territoire genevois par les sirènes.