« Eteindre la lumière! Pour notre climat »: à 20h sonnantes demain samedi, toutes les lumières de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche devront s’éteindre pour cinq minutes – afin de demander une protection plus efficace du climat. En participant à cette action, chacun-e a la possibilité de montrer son désir pour plus d’engagements concrets. Le temps des belles paroles est révolu, il faut agir maintenant – au niveau international durant la Conférence de Bali sur le climat, ainsi qu’au niveau national, comme le revendiquent les organisations de protection de l’environnement et les partis associés par l’Initiative pour le climat.

Déjà 120’000 signatures récoltées en un temps record de cinq mois! Les signataires réclament une réduction des gaz à effet de serre d’au moins 30 pour cent d’ici à 2020 en Suisse. Cela représente exactement la contribution que notre pays doit fournir afin que le climat global ne se réchauffe pas de plus de deux degrés. Si la température globale s’élève plus haut, une catastrophe climatique majeure menacera la Terre entière.
L’action « Eteindre les lumières » n’est pas une mesure d’économie. Chaque participant-e envoie un signal fort pour souligner l’urgence de décisions concrètes pour enrayer le dérèglement climatique. Chaque lumière éteinte témoigne de la volonté d’œuvrer personnellement en faveur de la protection du climat.

Grâce à un catalogue astucieux de mesures, la Suisse peut réduire de 30 pour cent ses émissions de gaz à effet de serre, sans porter atteinte à son confort. Cet objectif est réalisable par des mesures concrètes comme la taxe d’incitation sur le CO2 pour les carburants, les normes Minergie-P en matière de construction, les rénovations selon les normes Minergie, ainsi que par l’encouragement conséquent de nouvelles énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Eteindre cinq minutes la lumière samedi soir, c’est souscrire à ce programme.

img7182.jpg

Le résultat est encore réalisable mais il faut agir…