La Turquie a battu la Nati mercredi. Une victoire acquise sur le fil dans les arrêts de jeu (2-1), un résultat qui a confirmé la qualification un peu plus tôt dans la soirée des Portugais pour les quarts de finale de l’épreuve.

Menés au score en première mi-temps, les Turcs ont trouvé les ressources nécessaires pour inverser le scénario de la rencontre à deux reprises grâce à des buts signés Semih Sentürk (57e), et Arda Turan (90+2).

Avec cette seconde défaite concédée en deux matches, la Suisse quitte donc prématurément la compétition, la Turquie et la République restant les deux équipes du groupe A à pouvoir encore prétendre à un ticket pour les quarts. Les deux sélections ont rendez-vous dès dimanche, à Genève.

Solides vainqueurs des Tchèques (3-1), les Lusitaniens sont en tête de leur poule avec six points et ne pourront plus être rejoints.

Arrosé par la pluie, le stade du Parc Saint-Jacques de Bâle croyait en les chance de la sélection helvète à la demi-heure de jeu lorsque le milieu offensif Hakan Yakin avait trouvé le chemin des filets, bien servi par son coéquipier Eren Derdiyok et bien aidé par une flaque d’eau.

Peu avantagé par les conditions météorologiques en raison de la nature de leur jeu, les techniciens turcs ont réagi après la pause sur une tête de Semih Sentürk astucieusement placée dans la lucarne gauche de Diego Benaglio (57e).

Dans les ultimes instants de cette rencontre, Arda Turan a usé de tout son talent pour décocher une frappe puissante à l’entrée de la surface de réparation.

Contré par le défenseur suisse Patrick Müller, ce tir a enterré les rêves des hommes de Köbi Kuhn et ceux de toute la nation co-organisatrice de l’épreuve.

img9600.jpg

C’est une deuxième et fatale défaite pour l’équipe suisse.