Événement : #OuiPlay, du sport et bien plus encore

Événement : #OuiPlay, du sport et bien plus encore

Le premier Team building de la vallée de l’Arve, Oui Play, est lancé samedi 2 février, pour des défis sportifs au cœur des Carroz.

En tout, 65 équipes se sont inscrites pour Oui Play, le premier événement inter-entreprises d’hiver qui associe sport et rencontres professionnelles au cours d’une journée qui se veut avant tout ludique. Samedi 2 février, de 9 h à 19 h, des épreuves chronométrées sont accessibles aux participants, qui optent pour un ou plusieurs défis. Chacun organise le déroulé des épreuves comme il le souhaite et alterne entre trail, ski de rando, course d’obstacles, golf, airboard, fatbike, boarder ski cross, biathlon (laser), short track, slalom, énigmes et jeux d’esprit.

Des activités conçues pour être pratiquées quel que soit le niveau. Le classement annoncé avant la soirée festive s’appuiera sur les cinq meilleurs résultats toutes activités confondues par équipe. Un classement individuel homme-femme et par sport sera diffusé sur le site Internet Oui Play. Des figures emblématiques du sport et actives sur le territoire parrainent le projet : Jean-Pierre Papin, Nathan Paulin, Vincent Defrasne, Déborah Anthonioz, Katia Parroche et Caroline Chaverot.

Ondes positives

Les impacts positifs attendus d’un tel événement sont nombreux. En interne, les teams building sont conçus pour stimuler la cohésion d’équipe, renforcer les liens entre collaborateurs, favoriser les contacts avec des services différents d’une entreprise, stimuler les synergies par la participation à des challenges collectifs. Au-delà, Oui Play s’affiche d’abord comme un outil de marketing territorial. Une vitrine de savoir-faire qui a réuni sous sa bannière des entreprises (lire encadré) qui reflètent le spectre des activités qui contribuent au dynamisme de la vallée de l’Arve, les collectivités locales et des associations.

Notre groupe de presse qui met en avant sur ses différents supports les domaines d’excellence de la Haute-Savoie s’est logiquement associé à cet événement aux retombées transversales. « Le sport est un vecteur pour fédérer les acteurs économiques », résume Thomas Maxheim, cofondateur de Oui Play. Inspiré des Corporate games, tout en conservant son identité propre, l’événement se veut à taille humaine avec des équipes resserrées, des partenaires et des participants provenant du tissu économique local pour que des contacts se nouent et débouchent sur des projets structurant pour le territoire.

Oui Play a nécessité plusieurs mois de travail en amont. À trois semaines de l’événement, l’équipe composée de Thomas, Laury et Lara s’active pour que tout soit prêt le 2 février. À vos marques !

La conception même des récompenses a été planifiée dans cette optique et le travail a été réparti entre le CFAI Formavenir de Thyez pour le support et le lycée Charles-Poncet de Cluses pour l’usinage des médailles. Des principes à l’origine même de la création de Oui Play qui est le fruit de la rencontre de deux esprits entreprenants : Thomas Maxheim, dirigeant de la société de communication Waouh, et Laury Marullaz. Tous deux sont d’anciens sportifs de haut niveau en ski-cross et snowboard, avec cette même énergie de toujours aller de l’avant, de se dépasser et « de promouvoir le territoire à travers le sport et l’entreprenariat », précise Thomas Maxheim.

Leur idée a d’emblée séduit de nombreuses personnes et structures qui ont collectivement oeuvré à sa concrétisation. Oui Play est une première, mais absolument pas la dernière. Les deux fondateurs se penchent déjà sur une édition estivale, dans une des stations du département. Ils réfléchissent aussi à des solutions pour emmener, via un camion équipé, le sport aux portes des entreprises. Bref, le départ est donné mais personne ne peut dire où va s’arrêter Oui Play.

www.ouiplay.games


Par Sandra Molloy

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.