C’est sous la dynastie des Qing (1644-1911) qu’apparaissent en Chine les premières tabatières en forme de flacon. La Cour de l’empereur raffolait du tabac concassé remplissant ces élégantes petites fioles dont les fonctionnaires se faisaient cadeau. Chaque flacon est muni d’un bouchon auquel est attachée une spatule en ivoire ou en bambou qui permet à l’usager de se servir parcimonieusement au creux de la main, ou sur une coupelle prévue à cet effet, de la quantité de tabac à priser qui lui siéra. Cette forme particulière s’explique sans doute par le fait que le tabac s’éventait et perdait de son arôme et de son goût s’il était soumis trop longtemps à la présence de l’air.

Choisis parmi les plus précieux et les plus représentatifs de la collection rassemblée par Edward T. Chow au cours d’une longue vie de collectionneur et marchand, cette donation est constituée de douze objets en laque régulièrement présentés au public. Elle perpétue le souvenir d’Edward et de Virginia Chow, qui ont passé une partie importante de leur vie dans notre cité, et constitue un enrichissement notable du patrimoine d’œuvres d’art extrême-oriental conservé en Suisse ainsi qu’un complément précieux à l’importante collection de laques japonais réunie par Alfred Baur.

img7025.jpg

Les Collections Baur présentent au public un choix de jades de leurs réserves.